Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de

• Monde de l’auto : Spécial salon de Genève

  • Interview : Éric Wepierre,président d’Opel France
  • Après-vente : Les clés d’une relation client digitalisée
  • Coup de fil SAV : Erwan Baudimant, responsable national des ventes de R-M pour la France

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 9 juillet 2018

Pourquoi les nouveaux sites web C2C ont du mal à décoller

par

Comme de nombreux professionnels de l’automobile (vous êtes tout de même 25 000 à pratiquer le négoce de VO en France !), vous observez sûrement avec curiosité ou méfiance l’arrivée régulière de nouveaux sites web qui proposent tous aux clients particuliers de leur simplifier la vente de leur véhicule actuel ou l’achat d’un nouveau véhicule d’occasion.

Leurs concepts sont à priori unanime sur le fait que les parcours actuel en C2C (61 % des transactions) ou en B2C (39 % car les pros sont majoritaires sur les VO de moins de 4 ans) sont trop risqués, manquent de transparence voire sont peu intéressants au niveau économique !

C’est oublier un peu vite que les professionnels « old school » proposent de plus en plus de services en ligne depuis 5 ans (sites web plus complets avec détail des conditions et des promotions, plus de photos, nombreuses formules de financement et de garantie, présence sur les réseaux sociaux, services de livraison à domicile, call center, BDC, etc.) ce qui leur a permis de reprendre 9 % de part de marché depuis 2010. De plus, eu égard aux aides à la reprise proposés lors des ventes de VN, les offres de reprises sont de plus en plus compétitives. Enfin, et ce n’est pas neutre, leurs nouveaux labels dédiés aux VO à petit prix montent aussi en puissance !

Enfin, et c’est un point fondamental, ces nouveaux arrivants découvrent que la trésorerie nécessaire est le nerf de la guerre (d’où leurs levées de fonds presque systématique) et que les marges réelles sont faibles (contrairement à ce qu’elles affirment encore aujourd’hui pour la plupart sur leurs sites) ce qui réduit fortement la possibilité de monter en puissance rapidement !

Vous l’aurez compris, ces nouveaux arrivants amènent parfois de bonnes idées, mais la faiblesse de leurs volumes montrent bien que les clients n’attendent pas forcément des disruptions mais plutôt des propositions réalistes et transparentes, ce que savent faire de nombreux professionnels…

L'info en continu

Suzuki partenaire de la 49e édition de la Solitaire du Figaro 9 juillet 2018 par Christophe CARIGNANO Distribution VN Equip Auto affiche ses ambitions pour 2019 9 juillet 2018 par Yelen Bonhomme-Allard Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.