+ 0,3 % de marge opérationnelle pour Skoda au premier semestre

Publié le par

En mai dernier, Skoda a présenté sa nouvelle marque d’électromobilité iV, dont les deux premiers modèles sont la Citigo-e iV et la Superb iV. D’ici à 2022, le constructeur commercialisera 30 nouveaux modèles, dont plus de dix véhicules électriques.

+ 0,3 % de marge opérationnelle pour Skoda au premier semestre

Au premier semestre, le constructeur tchèque a immatriculé 620 900 véhicules à travers le monde. C’est 31 800 unités de moins qu’à la même période en 2018. Ces résultats ont été pénalisés par le marché chinois, puisqu’en l’évinçant des calculs, Skoda affiche une progression de 1,6 % dans le reste du monde avec 495 000 véhicules livrés contre 487 200 lors du premier semestre 2018. « Skoda peut se prévaloir d’un premier semestre solide et l’entreprise reste sur la bonne voie, confirme Bernhard Maier, PDG de la marque. Nos nouveaux modèles compacts Scala et Kamiq ont pris un bon départ et ont été très bien reçus. Nous prévoyons toutefois des vents contraires en raison des incertitudes persistantes sur les marchés mondiaux. Nous prévoyons une impulsion de la croissance de la Superb et de la nouvelle Superb Scout ».

Sur les six premiers mois de l’année, le constructeur a vu son chiffre d’affaires augmenter de 10,8 %, soit 10,154 milliards d’euros, tandis que le bénéfice d’exploitation a augmenté de 0,3 % et se place à 824 millions d’euros au cours de la même période. Le taux de marge reste élevé avec une croissance de 8,1 % entre janvier et juin. L’augmentation des ventes (+ 9,6 %) et une partie de l’augmentation du chiffre d’affaires sont imputables à la récente consolidation des activités indiennes d’autres marques du groupe, suite à la prise de responsabilité de Skoda sur cette région. Cela a également eu un impact significatif sur le rendement des ventes par rapport à l’année précédente. « Malgré un environnement de plus en plus difficile avec des marchés en déclin, nous avons gagné des parts de marché en Europe et à l’étranger au premier semestre 2019 et dégagé un très bon résultat opérationnel de 824 millions d’euros, ce qui est légèrement supérieur à l’an dernier, explique Klaus-Dieter Schürmann, membre du conseil d’administration de Skoda en charge des finances et l’informatique. Notre gestion active des ventes, ainsi que les premiers effets de notre vaste programme de performance, ont porté leurs fruits. Ces facteurs ont été compensés par la fluctuation des taux de change et par la nécessité d’accroître les dépenses, notamment pour le passage à la nouvelle norme WLTP ».

Mots clefs associés à cet article : Skoda

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos