1,2 % de rentabilité pour le réseau Kia

Publié le par

Kia a annoncé une rentabilité jamais atteinte pour son réseau français, dans un contexte de volume de ventes en hausse.

1,2 % de rentabilité pour le réseau Kia

2016 a été l’année des records pour Kia : records en termes de volume de ventes, puisque, sur un marché français en hausse de 4,8 %, la marque coréenne a vu ses commercialisation croître de près de 15 % à 33 684 unités. Sa part de marché s’est quant à elle établit à 1,7 % en 2016, soit une augmentation de 0,2 point par rapport à 2015.

Avec des conséquences positives sur le réseau : ce dernier a pu profiter l’an passé d’une rentabilité record de 1,2 %, contre 0,85 % en 2015. Si la marque s’était ainsi engagée à atteindre les 1,2 % de rentabilité à l’horizon 2018, l’objectif a donc d’ores et déjà été dépassé. Ce taux de rentabilité atteint même les 1,5 % à l’échelle des concessionnaires exclusifs Kia qui représentent 40 % du réseau composé de 205 points de ventes.

Un objectif de 37 500 unités vendues cette année

Cette hausse de la rentabilité, associée à une augmentation du chiffre d’affaires des sites de 5 % en moyenne permet au résultat avant impôts moyen d’enregistrer une hausse de 36 % en valeur absolue.
La marque coréenne espère entretenir cette dynamique cette année et ambitionne de commercialiser 37 500 véhicules pour une part de marché de 1,8 %. L’atteinte de cet objectif semble être en bonne voie puisque cette pénétration atteignait au 27 mars 1,93 %.

Une rentabilité en hausse significative qui a permis au réseau d’engager des projets d’envergure. La marque compte actuellement pas moins de 41 projets en cours dans le réseau, relatifs aussi bien à la construction de nouvelles concessions, de mises à jour ou d’investissements plus ou moins importants. En octobre dernier, la marque a présenté de nouveaux standards qui entreront en application le 1er avril prochain.

Des nouveaux standards à l’honneur

Parmi les plus importants d’entre eux, l’un concerne les concessionnaires qui commercialisent plus de 300 véhicules neufs par an : ces derniers doivent disposer d’un showroom séparé et d’une surface de 390 m2 minium. À partir du 1er avril, l’ensemble des concessionnaires de France devront aussi disposer d’agréments électriques mais aussi d’un vendeur et d’un technicien habilité à entretenir et réparer les modèles électriques. Ce nouveau standard intervient alors que la Kia s’est imposé en novembre comme troisième constructeur le plus important sur le marché de l’électrique.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos