1 Français sur 2 est pour une vaccination obligatoire en entreprise

Publié le par

L’agence d’intérim Qapa a mené un vaste sondage pour mieux connaître les attentes des Français par rapport au vaccin contre le coronavirus, notamment dans le périmètre de l’entreprise. Les résultats donnent matière à réflexion.

© gouv.fr
© gouv.fr

A l’heure où beaucoup de questions portent sur l’éventuelle vaccination en entreprise, l’agence d’intérim 100% en ligne Qapa a voulu connaître l’avis des Français sur ce sujet et mené une enquête auprès d’un panel de 4,5 millions de personnes.
Voici les éléments saillants de ce sondage.

57% (seulement) des Français sont capables de donner leur opinion sur le vaccin contre le coronavirus

Un dialogue ouvert

51% des Français sont prêts à se faire vacciner si c’est une proposition de leur employeur
56% des Français sont prêt à se faire vacciner si c’est une demande de leur employeur
52% des Français sont prêts à être vaccinés pour travailler plus sereinement

52% des Français sont « pour » une obligation de vaccination dans les sociétés (48% se déclarent « contre »)

Pas de demandes de sanctions

56% des sondés expriment l’envie de savoir si leurs collègues de travail ont été vaccinés ou non
82% des sondés ne veulent pas pour autant interdire l’accès à l’entreprise aux « non-vaccinés »
79% des sondés sont contre le licenciement des personnes refusant de se faire vacciner (ce qui est, précisons-le, interdit par la loi)

Etat providence

39% des sondés estiment que c’est à l’Etat français de prendre en charge financièrement le vaccin
33% des sondés estiment que c’est à l’entreprise de prendre en charge financièrement le vaccin
27% des sondés estiment que c’est aux salariés de prendre en charge financièrement le vaccin

Les entreprises sont-elles prêtes ?

21% des sondés déclarent que leur société est apte à procéder à une vaccination
35% des sondés pensent qu’il reste encore des améliorations à effectuer pour y parvenir
44 % des sondés jugent que leur entreprise ne possède pas les moyens techniques et humains pour une vaccination sans risque

On ne peut que saluer l’enquête de Qapa pour l’ampleur de son échantillon et les points d’inquiétude et de crispation potentielle qu’elle met au jour.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos