2008 : l’année du bonus/malus

Publié le par

La hausse des ventes de véhicules bonusés répond à la chute de celles des véhicules malusés. Sans aucun doute, le marché français s’est complètement recomposé en 2008 sous l’effet du bonus/malus. Mais il reste difficile d’imaginer ce qu’il aurait été sans la mise en place du dispositif.

Rappelons que le marché français s’est maintenu à - 0,7% alors que celui de ses voisins s’est effondré. Le bonus a certainement permis de maintenir les ventes.
En témoigne l’évolution de la tranche neutre (véhicules émettant 131 à 160 grammes de CO2/km). Ne bénéficiant pas d’un bonus, elle n’a pas augmenté. Mais, sans même être frappée par un malus, elle diminue en 2008 de 9,6%.

En savoir plus

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos