2021, année de tous les dangers pour les constructeurs automobiles présents en Europe ?

Publié le par

2021, année de tous les dangers pour les constructeurs automobiles présents en Europe ?

L’étude récente portant sur les émissions de CO2 des différents constructeurs présents en Europe publiée par l’association belge « Transport & Environment » montre que certains constructeurs vont avoir du mal à respecter les normes requises d’ici 2021 (en l’occurrence un objectif d’émissions moyennes par gamme qui leur a été assigné individuellement par les pouvoirs publics européens).

Eu égard à la baisse plus rapide que prévue des ventes de motorisations diesel, adjointe non pas à la hausse rapide des ventes de véhicules hybrides et/ou électriques mais à celle des motorisations essence d’une part, mais aussi à celles des SUV d’autre part sur le vieux continent, les émissions de CO2 sont remontés de plusieurs grammes en 2017 !

Selon l’association belge, 3 constructeurs ont un niveau de risque réel : Fiat-Chrysler, Hyundai-Kia et Honda car leurs gammes respectives manquent cruellement de véhicules électriques ou hybrides rechargeables…
Cette association pointe aussi le cas d’Opel. Cependant, suite à son récent mariage avec PSA, le fait de créer une poule avec le constructeur français lui permettrait d’atteindre son objectif CO2 et donc d’éviter de coûteuses pénalités.

En la matière, les simulations réalisées donnent des montants considérables : 25 millions d’euros pour Kia, 51 millions pour Honda, 56 millions pour Fiat-Chrysler et 212 millions d’euros pour Hyundai !

Si on ajoute à ces risques financiers le fait que les lois anti-trust obligeront les constructeurs défaillants à perdre des parts de marché, on réalise alors que les constructeurs chinois disposeront d’un boulevard pour pénétrer le marché européen avec leurs gammes électrifiées…

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos