21 millions de VE vendues dans le monde en 2030

Publié le par

Face Gouvernement qui ambitionne d’intensifier l’usage des véhicules électriques afin de renforcer la mobilité propre, le cabinet Mazars dévoile les résultats de son enquête réalisée en partenariat avec IHS Markit.

21 millions de VE vendues dans le monde en 2030

Les services de mobilité propre connaissent un boom à travers la planète. Un boom dont l’Hexagone profite économiquement. Car avec 36 835 véhicules électriques vendus en 2017, la France enregistre une croissance de 26,2 % comparé avec 2016. Grâce à ce résultat, le pays se hisse au pied du podium européen, derrière la Norvège, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Néanmoins, comme le révèle l’étude réalisée par Mazars avec IHS Markit, ce boom n’est pas un résultat significatif propre à l’ensemble des marchés internationaux. Seuls dix pays concentrent la vente mondiale de 95 % des véhicules électriques. Aux côtés des territoires européens cités précédemment figurent également la Chine, les États-Unis, le Japon, le Canada, les Pays-Bas et la Suède. Un boom, certes, mais qui met lumière une évolution internationale à deux vitesses.

Tous logés à la même enseigne ?

De plus, l’étude révèle également que cette évolution à deux vitesses est perceptible entre ces dix pays. Si certains ont adopté une position plus indulgente que d’autres face à la réglementation de la mobilité durable - à l’image de la Californie par exemple - la lente évolution de l’Europe quant à la réglementation s’explique par la singularité d’un marché régi en partie par l’État (alors que les réglementations chinoises et américaines sont plus influencées par les entreprises). Aussi, le rapport à la propriété diffère selon les pays et les générations, se révélant beaucoup moins nécessaire chez les jeunes d’aujourd’hui et de demain, contrairement à leurs aînés. La mobilité partagée finira donc par devenir la norme, à l’instar de la Chine où le taux de possession y est actuellement faible : 194 voitures pour 1000 habitants, contre 910 aux États-Unis et 590 en France.

Enfin, même si l’enquête affirme que 21 millions de voitures électriques seront vendues dans le monde en 2030, le manque d’infrastructures demeure à ce jour le plus gros frein au décollage de la mobilité durable à l’échelle mondiale.

Mots clefs associés à cet article : Étude

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos