45 000 primes à la conversion depuis le 1er janvier 2018

Publié le par

La prime à la conversion lancée le 1er janvier 2018 par le gouvernement a séduit 45 000 consommateurs pour un objectif annuel de 100 000 primes.

45 000 primes à la conversion depuis le 1er janvier 2018

Le gouvernement vient de lancer une compagne de communication autour de la prime à la conversion des véhicules âgés. Lancée depuis le 1er janvier 2018, cette prime permet à chaque automobiliste de bénéficier de 1 000 euros pour tout véhicule diesel d’avant 2001 et tout véhicule essence d’avant 1997 mis hors circuit. Cette prime monte même à 2 000 euros pour les ménages non imposables qui envoient en déconstruction tout véhicule diesel d’avant 2006 et d’avant 1997 pour l’essence. Tout consommateur qui retire de la circulation un véhicule âgé et qui achète une voiture électrique neuve bénéficie d’une prime de 2 500 euros. À la date du 10 mai, près de 45 000 Français avaient fait une demande de prime, soit « un véritable succès » selon le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Objectif à 100 000

Au-delà des chiffres, le ministère communique sur la typologie des demandeurs. Ces derniers sont à 70 % des ménages modestes puisque ce pourcentage concerne des primes d’un montant de 2 000 euros. Un constat salué par le ministre. « Cette mesure est l’incarnation du volet solidaire de la transition écologique. J’appelle tous les Français à utiliser ce dispositif qui permet de réduire efficacement les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air », commente Nicolas Hulot. La campagne de communication autour de cette prime devrait permettre de maintenir, voire renforcer, les demandes de primes afin d’atteindre l’objectif annuel de 100 000 véhicules âgés sortis du parc roulant.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos