+ 61 % pour les modèles électrifiés rechargeables en mai 2020

Publié le par

modèles électrifiés rechargeables ont été immatriculées et mis à la route. C’est 76 % de plus par rapport à la même période en 2019.

© Hyundai
© Hyundai

En période de crise économique, les chiffres suivants redonnent un peu d’espoir à la filière automobile. Selon le baromètre mensuel d’Avere, les immatriculations de voitures électriques et hybrides rechargeables ont bondi de 61 % au cours du mois dernier et ce, en dépit de la fermeture des établissements jusqu’au 11 mai. Au total, 7 564 modèles électrifiés rechargeables parmi lesquels 4 111 voitures particulières électriques (+ 50 % par rapport à mai 2019), 397 utilitaires légers électriques (- 37 %) et 3 056 véhicules légers hybrides rechargeables (+ 134 %) ont été immatriculés entre les 11 et 31 mai derniers. Sur les cinq premiers mois de l’exercice actuel, 46 536 modèles électrifiés rechargeables ont été immatriculées et mis à la route. C’est 76 % de plus qu’à la même période en 2019.

Avec 4 111 voitures particulières électriques immatriculées en mai, le segment affiche une hausse de + 50 % par rapport à mai 2019. La Renault Zoe conserve son statut de leader avec 1 165 immatriculations malgré une légère baisse de 12 %. La citadine au losange représentait 28 % du segment en mai. Peugeot continue de surprendre avec 679 e-208 immatriculées, soit 17 % de parts de marché. La marque au lion est suivie de près par la Hyundai Kona avec 351 unités enregistrées (+ 149 % ; 9 % de PDM) suivie en quatrième position par la Citroën C-Zero et ses 247 immatriculations (+ 326 % ; 6 % de PDM). Enfin, la Tesla Model 3 occupe le cinquième rang avec 219 unités (- 32 % ; 5 % de PDM). Depuis le début de l’année, 31 243 voitures particulières électriques ont été immatriculées, soit + 89 % par rapport à la même période en 2019. « Pour maintenir la dynamique enclenchée en début d’année, le plan de relance automobile devrait permettre un coup d’accélérateur sur les véhicules électriques avec un bonus écologique de 7000 euros, une prime à la conversion jusqu’à 5000 euros auxquels les aides des collectivités territoriales s’ajoutent. C’est le moment de passer à l’électrique ! » souligne Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France.

En parallèle, le marché de l’hybride rechargeable continue de progresser : 3 056 unités ont été immatriculées en mai 2020 contre 1 305 en 2019, soit une hausse de 134 %. L’élargissement de la gamme explique en partie cette progression. En effet, l’offre produits a presque doublé en un an avec désormais 42 modèles disponibles en concession. Avec 10 % de parts de marché et 313 immatriculations enregistrées, la DS 7 a été le modèle le plus vendu en mai. La Peugeot 3008 arrive ensuite avec 297 unités mises à la route (10 % de PDM), suivie du Mercedes-Benz GLC (263 unités ; 9 % de PDM), du Ford Kuga (162 unités ; 5 % de PDM) et enfin le Volvo XC60 (158 exemplaires ; 5 % de PDM). Depuis le début de l’année, 12 989 hybrides rechargeables ont été immatriculés contre 6 518 sur la même période en 2019, soit une croissance de 99 %. Le marché est porté par la DS 7 (2 030 unités ; 16 % de PDM), la Peugeot 3008 (1 848 immatriculations ; 14 % de PDM) et la Peugeot 508 (1 204 exemplaires ; 9 % de PDM). Le segment du véhicule hybride rechargeable représente 2,1 % de parts de marché.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos