8 851 véhicules électriques d’occasion vendus en France au premier semestre

Publié le par

L’Avere-France et L’Argus de l’automobile mettent en place un baromètre sur les ventes de véhicules électriques d’occasion en France. Au premier semestre, 8 851 modèles de ce type ont changé de main.

8 851 véhicules électriques d’occasion vendus en France au premier semestre

L’Avere-France et L’Argus de l’automobile viennent de publier leur premier baromètre des ventes de véhicules électrique d’occasion. Un relevé qui deviendra mensuel afin de suivre l’évolution du marché au fil des semaines. Ce premier baromètre porte sur les six premiers mois de l’année 2019. Au cours du premier semestre, les transactions de modèles de ce type sur le marché de l’occasion ont atteint 8 851 unités. Ce nombre représente une hausse de 83 % par rapport à la même période de l’année précédente. En effet, le nombre croissant de véhicules électriques vendus neufs rejaillit mécaniquement sur celui des transactions d’occasion. Pour Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France, « un Français achète sa première voiture neuve en moyenne à 55 ans. Or, ce sont les plus jeunes, n’ayant pas forcément les moyens financiers pour acheter un véhicule neuf, qui sont les plus enclins à passer à l’électrique ! Les véhicules d’occasion sont donc l’une des solutions pour permettre au plus grand nombre de passer à l’électrique ». Sans surprises, les modèles qui changent de main en occasion sont ceux qui ont le plus de succès sur le marché VN.

Nombreux véhicules d’entreprise

Sur les six premiers mois de l’année, la meilleure vente sur le marché de l’occasion a été la Renault Zoe, avec 5 454 unités, soit 62 % des transactions. La Nissan Leaf arrive en deuxième position, avec 547 changements de propriétaires, soit une croissance de 19 %. La troisième marche du podium revient à la Peugeot iOn, qui s’est échangée à 391 exemplaires, soit une amélioration de 11 %. Les BlueCar de Bolloré vendues après l’arrêt d’Autolib à Paris ont également pesé sur ce marché au premier semestre avec 363 unités vendues. La cinquième place revient à la Tesla Model S, qui s’est vendue à 239 exemplaires en occasion, soit une croissance de 60 %. Selon l’étude, ces cinq véhicules représentent 80 % de toutes les transactions d’occasion. Autre élément intéressant de ce baromètre, de nombreux modèles changent de main à l’issue d’un contrat de location longue durée. « La majeure partie des voitures électriques d’occasion sont des véhicules d’entreprises arrivés en fin de contrat de location. Il faut donc veiller à favoriser le passage à l’électrique des flottes d’entreprises. Cela permettra d’accélérer le passage au marché de masse pour l’électrique en créant une véritable offre de véhicules électriques sur le marché de la seconde main », remarque Cécile Goubet.

L’hybride rechargeable s’échange aussi

Si l’électrique se répand peu à peu sur le marché de l’occasion, l’hybride rechargeable pointe aussi le bout de son capot. Il s’est échangé 4 174 véhicules de ce type au premier semestre, soit une hausse de 35 % par rapport au premier semestre 2018. Le modèle le plus échangé dans cette catégorie est le Mitsubishi Outlander PHEV, avec 504 transactions, soit une hausse de 91 % par rapport aux six premiers mois de l’année 2018. Ce véhicule représente ainsi 12 % de ce marché encore embryonnaire. Il devance la Volkswagen Golf et ses 423 ventes (+ 15 %), l’Audi A3 et ses 363 transactions (+ 13 %) et la BMW Série 2 Active Tourer et ses 296 ventes (+ 78 %). Le nombre de modèles neufs disponibles chez les constructeurs devrait favoriser le développement de ce marché dans les années à venir.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos