À peine 30 % de voitures particulières immatriculées à la mi-novembre 2020

Publié le par

Si aucune réouverture n’intervient avant la fin du mois, la baisse du marché devrait être comprise entre - 50 et - 60 %.

© Auto Infos
© Auto Infos

D’après les chiffres des immatriculations compilés par Dataneo et arrêtés au 16 novembre, soit dix jours ouvrés sur les vingt jours possibles en novembre 2020, les distributeurs français ont immatriculé un total de 48 912 voitures particulières.

À peine 30 % des véhicules immatriculés par rapport à 2019

Même s’il est encore difficile d’anticiper la baisse des ventes ce mois-ci, le gros des immatriculations ayant eu lieu le plus souvent dans la seconde partie du mois l’an passé, la fermeture administrative des concessions automobiles en raison du confinement décrété le 29 octobre 2020 en France, devrait provoquer une très forte baisse du marché.

Pour mémoire, au cours du mois de novembre 2019, le marché français VP avait représenté un total de 172 735 unités. Les immatriculations enregistrées sur la moitié de novembre 2020 ne représentent donc que 28 % de ces volumes attendus.

Ces immatriculations ont été en grande partie réalisées grâce à la livraison des véhicules commandés avant le confinement via l’autorisation du « click & collect ». Une pratique autorisée lors de ce second confinement qui aura permis aux constructeurs de ne pas stopper leur production tout de suite et aux distributeurs de faire rentrer du cash. Malheureusement, cette forme de e-commerce automobile a ses limites, tant pour l’activité VN que VO. Sans une possibilité d’essayer un véhicule, le client n’a que peu de chance d’acheter un véhicule sur le Web à travers un seul clic !

Une chute estimée entre - 50 et - 60 % en novembre 2020

Si aucune réouverture n’intervient avant la fin du mois, la baisse du marché devrait être ainsi comprise entre - 50 et - 60 %. Cette chute devrait encore fortement impacter le marché annuel 2020 qui était envisagé autour de - 25 % avant le second confinement mais qui devrait certainement dépasser en réalité la barrière des - 30 %. Sauf rebond et déconfinement au cours du mois de décembre ce qui pourrait générer un rattrapage comme celui observé lors de la sortie du premier confinement.

D’après les dernières rumeurs, qu’il faut toujours prendre avec beaucoup de réserves, et sous conditions sanitaires strictes, les commerces classés comme non essentiels par les pouvoirs publics pourraient éventuellement réouvrir le lundi 27 novembre prochain. Ce qui pourrait concerner également le commerce automobile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos