À quand un réseau routier français de bonne qualité ?

Publié le par

À quand un réseau routier français de bonne qualité ?

Notre très beau pays compte pas moins de 1 000 000 km de routes sur l’ensemble de son territoire. Comme beaucoup d’entre vous, les parcourir permet souvent de se faire plaisir pour découvrir les trésors de nos régions… Cependant, ces trajets deviennent de moins en moins plaisants car l’état des routes devient vraiment préoccupant.
C’est ce que vient de révéler un audit externe réalisé par des experts suisses pour le compte du ministère des Transports.

Leur étude a porté sur les 12 000 kilomètres de routes encore gérées par l’État (et oui, seulement 1,2 % du réseau national) car ces dernières représentent tout de même 18,5 % du trafic.
Les résultats sont accablants :

  • 50 % des chaussées présentent des dégradations et exigent des réparations,
  • 17 % sont gravement endommagées, soit 2 000 km de routes,
  • 4 000 ponts nécessitent des réparations dont 840 présentent des risques d’effondrement ! Quelles réponses face à ces urgences ? Des budgets de 850 millions d’euros à partir de 2020 et de 930 millions d’euros dès 2023, c’est-à-dire à peine 10 % des besoins ce qui ne ralentira pas la dégradation de ce réseau.

Quant au reste des routes (98,8 % du réseau national), 23 % se trouve en mauvais ou en très mauvais état et 170 000 ponts sont dans une situation préoccupante…
Les financements nécessaires évoquent déjà le retour d’une écotaxe sur les camions ainsi que des taxes supplémentaires sur les carburants… Bref, toujours et encore des pansements sur des jambes de bois !

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos