Affaire Carlos Ghosn : J-1 avant l’ouverture du procès de Greg Kelly

Publié le par

Selon les informations avancées par l’AFP, au total ce ne sont pas moins de 73 millions d’euros qui auraient été illégalement ou sciemment omis d’être mentionnés dans les rapports boursiers annuels du groupe automobile.

Deux ans après son arrestation, Greg Kelly, l’ancien collaborateur de Carlos Ghosn, comparaîtra demain devant la justice japonaise. © groupe Renault
Deux ans après son arrestation, Greg Kelly, l’ancien collaborateur de Carlos Ghosn, comparaîtra demain devant la justice japonaise. © groupe Renault

La saga Ghosn est loin d’être terminée. Deux ans après son arrestation, Greg Kelly, l’ancien collaborateur de Carlos Ghosn, comparaîtra demain devant la justice japonaise. Attendu au tribunal de Tokyo, il devra s’exprimer quant à des paiements différés supposés promis à l’ancien patron de l’Alliance Renault-Nissan entre 2010 et 2018. Le juriste américain âgé de 64 ans renie en bloc ces accusations depuis deux ans : « Carlos Ghosn n’a jamais perçu quoi que ce soit et n’a jamais obtenu la promesse de quoi que ce soit » avait-il déclaré à l’AFP lors d’un entretien réalisé au début du mois de septembre.

Interrogé par l’AFP, James Wareham, l’un des avocats de Greg Kelly, affirme que le procès a été reporté à cinq reprises et que son client a été libéré sous caution en décembre 2018 avec l’interdiction de quitter le territoire japonais. Si Greg Kelly encourt jusqu’à dix ans de prison, dans un pays où le taux de condamnation est très élevé – plus de 99 % –, « il y a toujours une chance raisonnable qu’il soit acquitté » avait confié son avocat. De son côté, Nissan sera présenté en tant que personne morale. Le procès devrait durer dix mois.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos