Aiways fait appel aux équipementiers européens pour faciliter son entrée sur le territoire

Publié le par

Début juin, Aiways avait annoncé le convoi de 500 SUV U5 en destination de la Corse où se trouve le loueur Hertz, son premier client européen.

© Aiways
© Aiways

Aiways, fournisseur de solutions de mobilité personnelle, dévoile ses collaborations dans le cadre du développement et de la fabrication du SUV tout électrique U5. L’entreprise basée à Shanghai s’est entourée de plusieurs équipementiers automobiles européens. Rien de très surprenant dans la mesure où Aiways ambitionne de commercialiser prochainement son modèle sur le Vieux-Contient. L’U5 correspondra ainsi aux standards européens et la participation de ses équipementiers assurera un coup de publicité, mais aussi un gage de sécurité dans l’esprit des automobilistes.

Parmi les fournisseurs se trouvent les géants allemands Robert Bosch (qui participe à l’élaboration de la direction assistée de l’U5), BASF, Benteler Automotive (grâce auquel le U5 doit une carrosserie « rigide et légère » pour un poids total de 1750 kg) et Siemens. Ils ont déjà joué un rôle important dans la conception de l’U5 ainsi que dans la mise en place de l’usine intelligente de Shangrao, de même que Grupo Antolin, le plus grand équipementier automobile espagnol, sans oublier les Suisses Autoneum et Georg Fischer (apprécié par Aiways notamment pour ses techniques de collage, de moulage et de formage d’avant-garde).

L’U5 est fabriqué au sein de l’usine high-tech chinoise de Shangrao qui revendique un taux d’automatisation de 90 %. Le site assure une capacité de production annuelle de l’ordre de 150 000 unités et se dit prêt à « pousser sa capacité de production jusqu’à 300 000 voitures par an si la demande venait à augmenter ». Les premiers acquéreurs européens du SUV U5 devraient recevoir leur voiture en septembre prochain.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche
EVENEMENT A LA UNE