Alexandru Marin (Auto1.com) : « Le VO a le vent en poupe »

Publié le par

Fondé en 2012, Auto1 Group est spécialisé dans l’achat et la vente en ligne de véhicules d’occasion. Présent sur plus de 30 marchés, ce groupe est actif auprès des particuliers avec Vendezvotrevoiture.fr et Autohero, mais aussi auprès des professionnels avec Auto1.com. En 2020, cet ensemble a écoulé 457 000 véhicules, pour un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros. Alexandru Marin est le vice-président d’Auto1 Group et le directeur général d’Auto1.com pour la France. Il fait le point sur les services proposés aux professionnels et sur l’évolution globale du marché du VO.

Crédit photo : Auto1 Group
Crédit photo : Auto1 Group

Alexandru Marin, vice-président d’Auto1 Group et directeur général d’Auto1 France

Auto Infos : Que représente Auto1 Group en France aujourd’hui ?

Alexandru Marin : Nous sommes présents en France depuis 2014 et nous comptons aujourd’hui 600 salariés sur le territoire. Ils se répartissent entre notre siège et les 80 agences de Vendezvotrevoiture.fr. Le rachat cash de véhicules auprès des particuliers nous permet d’offrir un choix important aux professionnels. Le fait que nous soyons cotés en bourse nous interdit de divulguer certaines informations mais je peux vous dire que nous avons vendu plus de 450 000 voitures en Europe en 2020. La France est l’un des principaux contributeurs à ces résultats.

A. I. : Quels sont les facteurs qui vous différencient sur le marché des transactions B to B ?

A. M. : C’est un ensemble de facteurs. Nous avons vu qu’il fallait innover sur le pricing grâce à l’intelligence artificielle mais aussi sur la plateforme digitale et la coordination des transporteurs par exemple. Dans un contexte de marché fragmenté, avec un déséquilibre entre l’offre et la demande, nous offrons une réponse grâce à nos algorithmes mais aussi grâce à l’intégration de la logistique. Nous réussissons à faire se rencontrer l’offre et la demande. Les professionnels peuvent non seulement s’approvisionner sur notre plateforme mais aussi revendre leurs véhicules très rapidement dans toute l’Europe.

A. I. : Les véhicules rachetés aux particuliers sont-ils les seuls disponibles pour les professionnels ?

A. M. : Non, les professionnels peuvent aussi revendre leurs propres véhicules et donc achetés ceux issus de leurs homologues européens. Nous avons en permanence un stock de 30 000 véhicules en ligne. Toutes ces voitures ont été inspectées par nos soins, de manière plus poussée que ne le feraient les professionnels eux-mêmes. Grâce à cet ensemble de services et aux centaines de transporteurs avec lesquels nous travaillons, nous pouvons proposer ces voitures à des prix justes. Cette rapidité fait gagner du temps aux professionnels, qui peuvent se concentrer sur la vente.

A. I. : Pensez-vous que votre système peut permettre aux professionnels de gagner des parts de marché face aux transactions entre particuliers ?

A. M. : Depuis quelques années, notre système a été un vecteur important pour recentrer les ventes de VO autour des professionnels. Ils ont pris confiance en nos outils. Nous avons d’ailleurs un taux de fidélité important. Ils achètent quelques véhicules au début pour tester le fonctionnement et ils s’aperçoivent que ça fonctionne bien. Aujourd’hui, ils achètent et ils vendent des véhicules chez nous. Nous leur proposons un prix de reprise très rapidement. C’est un axe important de développement depuis 2019.

A. I. : Comment percevez-vous l’évolution du marché VO dans son ensemble ?

A. M. : Le VO a le vent en poupe. Le contexte a démontré que cette activité était résiliente. La pénurie de VN devrait confirmer cette évolution positive. La digitalisation devrait permettre de combler certaines déficiences liées à un marché très fragmenté. Nous travaillons avec de nombreux groupes de distribution car nous pouvons les alimenter en véhicules et nous leur rachetons ceux qu’ils ne souhaitent pas revendre eux-mêmes. Nous les épaulons dans leur activité VO et ça fonctionne.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos