Aliapur a collecté 335 000 tonnes de pneus en 2016

Publié le par

L’organisme de collecte des pneumatiques usagés a battu son record en 2016 avec 335 000 tonnes d’enveloppes récupérées, soit 102 % de la commande passée par ses actionnaires et clients.

Aliapur a collecté 335 000 tonnes de pneus en 2016

Aliapur a battu son record en 2016 avec 335 000 tonnes de pneus usagés collectés, soit l’équivalent d’un peu plus de 44 millions de gommes VL. Un résultat supérieur de 2 % à la commande passée par ses actionnaires et clients. Ce décalage presque raisonnable tendrait à démontrer que le nombre de sociétés qui introduisent des pneus sans payer l’éco-contribution reste limité. « Les amendes infligées en 2016 ont eu un effet psychologique important sur les professionnels qui ne respectent pas les règles » remarque Hervé Domas, directeur général d’Aliapur. « Ce résultat est donc le reflet du marché du pneumatique » poursuit-il. Un marché qui a conduit les actionnaires et clients d’Aliapur à passer commande de 350 000 tonnes d’enveloppes collectées sur l’année 2017. Un objectif qui sera pris en charge par des prestataires renouvelés. En effet, les appels d’offres ont vu 27 entreprises de collecte et 12 broyeurs retenus jusqu’en 2020.

Des pistes de valorisations intéressantes

L’année passée, près de 38 % des pneus collectés ont pris la voie d’une valorisation énergétique tandis que 44 % ont été l’objet d’une valorisation matière. Enfin, 18 % de ces enveloppes ont été réutilisées (occasion et rechapage). Parmi les travaux de recherche et développement liés au granulat, un projet de matériau destiné à l’isolation phonique pourrait aboutir bientôt, avec le concours d’industriels partenaires. D’autres pistes sont en cours d’étude mais Aliapur préfère rester discret sur le sujet. L’un des chantiers qui pourrait aider de nombreuses voies de valorisation est la sortie du statut de déchet du pneu usagé. Un premier pas a été franchi en 2016 avec la sortie de ce statut pour les pneus réutilisables. Un avantage pour les collecteurs qui pourront exporter plus facilement ces gommes à l’étranger. Seule la reconnaissance des avantages du granulat pourra augmenter sa valeur et donc abaisser l’éco-contribution, qui s’élève toujours à 1,25 euros pour les pneus tourisme.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos