Alliance Automotive Group prêt pour le déconfinement

Publié le par

Alliance Automotive Group (AAG) a adapté son fonctionnement et son activité aux conditions imposées par le déconfinement. Le distributeur est prêt à fournir pièces mais aussi masques et équipements de protection aux professionnels.

Alliance Automotive Group prêt pour le déconfinement

Alliance Automotive Group (AAG) a repris ses activités. Le distributeur de pièces de rechange sera prêt pour le déconfinement. Un nouveau départ attendu avec impatience mais aussi avec prudence. « Nous avons équipé nos salariés et nos établissements afin de garantir le meilleur niveau de protection. Nous avons établi des guides de bonnes pratiques par métier afin que chacun sache ce qu’il peut faire et la manière de procéder » explique Eric Girot, directeur général d’AAG France. La firme est même allée au-delà de ces recommandations en choisissant un référent Covid au niveau national et un pour chacun de ses sites dans l’hexagone. « Le 11 mai, tous nos services seront opérationnels, sous forme de télétravail pour les services administratifs, mais nous pourrons accompagner nos clients dans leur reprise de l’activité » poursuit-il. Un accompagnement qui prend plusieurs formes. Alliance Automotive Group a augmenté ses stocks sur toutes ses plateformes et chez ses distributeurs pour pouvoir répondre aux demandes des réparateurs. Un effort financier de « plusieurs millions d’euros » selon Eric Girot.

Masques et protections

Au-delà de la disponibilité des pièces, le groupe a commandé 5 millions de masques en partenariat avec la Feda pour répondre aux besoins des professionnels. « Nous n’avons pas vocation à devenir un distributeur d’équipements de protection individuels mais face aux attentes des réparateurs de nos enseignes et plus largement de tous nos clients, nous avons décidé de commander ces équipements » ajoute-t-il. Chaque adhérent d’une enseigne d’AAG recevra gratuitement un kit contenant masques et équipements de protection. De quoi tenir un mois selon la firme. Le reste des masques et équipements est donc proposé à tous les professionnels à des tarifs contenus selon le groupe. « C’est leur principale préoccupation en ce moment, afin de reprendre le 11 mai dans de bonnes conditions » remarque Eric Girot.

Baisse de 20 % en volumes en 2020

Si le distributeur est prêt pour le déconfinement, le niveau de cette reprise reste flou pour Eric Girot. « Nous espérons une reprise plus rapide sur les véhicules particuliers car le véhicule individuel devrait être privilégié par les français dans un premier temps. Des prix pas trop élevés sur les carburants pourraient aussi être favorables. Peut-être également que certaines personnes préfèreront prolonger la vie de leur voiture au lieu d’en changer ». Cependant, le dirigeant souligne aussi que la baisse du pouvoir d’achat de nombreux salariés au chômage partiel risque de peser sur le budget d’entretien des véhicules. Ce contexte global laisse entrevoir une baisse de 20 % des volumes de ventes pour le marché cette année selon Eric Girot. Une chute à laquelle les professionnels peuvent survivre, à condition de surveiller les coûts et d’utiliser toutes les aides possibles selon le directeur général. « Nous les aidons aussi dans ce domaine, car nous constatons que toutes les entreprises, et notamment les plus petites, n’ont pas eu recours aux aides gouvernementales » souligne-t-il. Un point capital selon lui pour que toute la filière passe ce cap difficile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos