Alliance Automotive fait le bilan de Back2Car

Publié le par

Alliance Automotive Group (AAG) dresse un premier bilan de son offre de pièces d’occasion Back2Car, dont les produits les plus vendus restent les moteurs, boîtes de vitesses et pièces de carrosserie.

© Alliance Automotive Group.
© Alliance Automotive Group.

Alliance Automotive Group (AAG) s’est emparé du sujet de la pièce de réemploi depuis plus de deux ans en créant une offre complète sous la marque Back2Car. Le groupe a constitué sa filière avec le rachat ou l’intégration de déconstructeurs comme Genève Occasion (Niort), Yvelines Recuper (Limay), Dupas (Nemours), SEVP Saint-Quentin, SEVP Laon et Axiomauto (Amiens). Loin de se limiter à la constitution d’un stock de pièces, AAG a mis en place un processus normé, qui assure une traçabilité pour chaque élément. Le groupe travaille à partir de véhicules accidentés grâce à des accords avec plusieurs assureurs, afin de ne pas se contenter de véhicules en fin de vie. Les pièces Back2Car profitent d’un packaging spécifique, de la logistique du groupement et d’une garantie de deux ans.

Moteur, boîte, carrosserie

Si Alliance Automotive Group ne donne aucun résultat, la firme annonce une hausse de son chiffre d’affaires de 60 % en 2019, avec une hausse du panier moyen. Un phénomène qui s’explique par le succès de pièces comme les moteurs et boîtes de vitesses, qui représentent 45 % du chiffre d’affaires global. Derrière ces deux éléments, les pièces de carrosserie assurent 27 % du volume d’affaires. Au total, les six plateformes auraient expédié 175 000 pièces après en avoir démonté 217 000 au cours de l’année. Le nombre de véhicules déconstruits par ces centres aurait progressé de 52 % depuis leur rachat par AAG. Cependant, le groupe prépare l’acquisition d’autres sites pour augmenter son stock. Un facteur capital pour ne pas décourager les professionnels en quête de pièces.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos