Annualisation du malus : le CNPA émet des réserves

Publié le par

Le CNPA, qui s’est à maintes reprises prononcé en faveur d’une accélération du renouvellement du parc automobile, accueille avec circonspection les dernières déclarations de Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie et du Développement durable, sur le projet d’annualisation du malus pour les véhicules « extrêmement polluants ».

Une nouvelle fois, le CNPA constate que le principe de la taxation prévaut sur celui de l’incitation, sans prise en compte de l’usage qui est fait du véhicule, et s’oppose à toute mesure pénalisant le consommateur. Cette annualisation est un retour déguisé à la « vignette » qui touchera plus particulièrement les familles nombreuses contraintes de circuler avec des véhicules estampillés « polluants ».

Le CNPA regrette que cette mesure aux implications fortes soit prise unilatéralement par le Gouvernement, au moment où le pouvoir d’achat des ménages est déjà affecté par l’envolée du prix des carburants à la pompe.

Communiqué de presse diffusé sur www.cnpa.fr

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos