Application Stop Covid : Christophe Curtelin, avocat : "La CNIL a fixé un nombre de conditions relativement importantes"

Publié le par

© Curtelin
© Curtelin

Entretien vidéo avec Christophe Curtelin avocat associé au Cabinet Vasco, spécialisé sur les sujets de conformité dont les données personnelles.

Christophe Curtelin revient sur l’avis de la CNIL rendu le 26 avril 2020 à propos de l’application de traçage Stop Covid envisagée par le gouvernement à partir du 11 mai prochain. Un avis de la Commission très nuancé qui pose beaucoup de conditions pour la mise en place d’une telle application contraire aux données personnelles.

La dérive "paparazzi" : un vrai danger

L’avocat pointe également du doigt une dérive possible de l’application baptisée "paparazzi" qui permettrait à une personne ayant activé l’application une seule fois près d’une personne donnée d’obtenir des informations personnelles lorsque l’évènement Covid-19 serait déclaré.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos