Après-Covid : Thierry Breton réaffirme les objectifs CO2 tout en décorrélant les aides automobiles à des critères verts

Publié le par

© Europa EU
© Europa EU

Même si les Etats membres de l’Union européenne sont souverains au niveau fiscal et dans la constitution de leur plan de relance automobile respectif, le Commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton a rappelé, le vendredi 15 mai 2020 lors d’une conférence de presse en ligne, deux points centraux qui pourraient fortement influencer les prochaines annonces dans les semaines à venir.

Menant des discussions au niveau européen avec les différentes associations automobiles et Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission pour le Green Deal, Thierry Breton a, tout d’abord, prôné une réponse européenne à la crise Covid-19 dans l’automobile, le rôle de la Commission étant de coordonner l’ensemble des plans de relance au niveau européen.

Le maintien des objectifs CO2 en 2020

Dans le cadre du Green Deal, le Commissaire a rappelé qu’il était important de maintenir les objectifs de réduction de CO2 au niveau européen en 2020. Rappelons que la réglementation européenne CAFE impose aux constructeurs de commercialiser à partir de l’année 2020 des véhicules dont la moyenne de rejet de CO2 est de 95 g/km.

Ne pas corréler les aides fiscales aux seuls critères verts

Confirmant les discussions en cours depuis quelques semaines avec l’ensemble de la filière automobile amont et aval, Thierry Breton a suggéré que les aides fiscales ne soient pas liées aux seuls critères verts à travers des subventions qui ne concerneraient que des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Une position conforme à la réalité des différents marchés européens qui disposent aujourd’hui d’un grand nombre de véhicules thermiques neufs et d’occasion en stock.

A noter que le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire a, pour l’instant, conditionné un prochain plan français de relance de la consommation automobile à l’achat de véhicules électriques et propres uniquement. Les prochaines discussions dans les semaines à venir devraient être agitées sur ce point central et stratégique pour l’ensemble de la filière automobile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos