Après un premier semestre noir, Volvo Cars anticipe une future reprise

Publié le par

Un retour de la croissance a également été observé en juin aux États-Unis, où les ventes accusent pourtant un recul de 13,7 % en glissement annuel pour le premier semestre 2020. En Europe, la chute des ventes a été de 29,5 % pour cette même période.

© Volvo Cars France
© Volvo Cars France

Difficile pour la marque suédoise de cacher son impuissance face aux résultats financiers catastrophiques enregistrés à la fin du premier semestre 2020. Lors d’une conférence de presse organisée de manière digitale, Håkan Samuelsson, président et CEO du groupe Volvo Cars et Carla De Geyseleer, directrice financière, ont été transparents quant à l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les performances et résultats. L’entreprise suédoise enregistre un résultat d’exploitation de l’ordre de 96 millions d’euros pour les six premiers mois de l’année sous l’effet d’une baisse de son chiffre d’affaires de 14,1 % situé à 10,8 milliards d’euros. Les ventes mondiales de Volvo Cars ont reculé de 20,8 % pour s’établir à 269 962 unités entre janvier et juin. Cela s’explique par les mesures de confinement imposées par les différents gouvernements qui ont gravement pesé sur l’activité économique et la fréquentation au sein des concessions. « L’entreprise a réagi sans délai pour atténuer l’impact de la pandémie de manière sécuritaire et pragmatique, en axant ses efforts sur les coûts fixes et la gestion du flux de trésorerie. Cette proactivité lui a permis de protéger son personnel et ses activités » commente le constructeur.

Vers un possible rattrapage ?

« La contraction observée au premier semestre n’est que temporaire, assure Håkan Samuelsson. Nous anticipons une forte reprise au second semestre 2020, et notre gamme de voitures électrifiées Recharge nous place en excellente position pour répondre aux nouvelles tendances qui se profilent. Cette pandémie a renforcé notre foi dans nos ambitions stratégiques. Nous sommes plus convaincus que jamais que la transformation accélérée de nos activités se traduira par une croissance de long terme. Nous continuerons de centrer nos efforts et nos investissements sur l’électrification, les ventes en ligne et la connectivité ».

L’intérêt en faveur des véhicules électrifiés a déjà pu être observé sur les six premiers mois de l’année : Volvo Cars enregistre un bond de 79,8 % de la demande pour ses modèles hybrides rechargeables commercialisés sous la marque Volvo Recharge, et une forte hausse de l’intérêt des consommateurs pour ses canaux de vente en ligne. « Si le marché reprend conformément à nos prévisions, nous prévoyons de retrouver des volumes de vente de l’ordre de ceux du second semestre 2019, et avons pour ambition de revenir à des niveaux de bénéfices et de flux de trésorerie analogues » conclut-il.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos