Autogriff facilite les rapports entre flottes et carrossiers

Publié le par

La société Autogriff se positionne comme un apporteur d’affaires digital pour les carrosseries sur le marché des flottes et entreprises.

Autogriff facilite les rapports entre flottes et carrossiers

Fondée en 2018 par Franck Keller, Autogriff se positionne comme un apporteur d’affaires pour les carrosseries et comme une plateforme d’expertise et de réparation en ligne pour les flottes. La jeune entreprise propose aux gestionnaires de parcs de prendre en charge le chiffrage des dommages ou celui d’une remise en état, avant de proposer un devis à tarifs négociés auprès de carrosseries partenaires. Cependant, le fondateur Franck Keller tient à relativiser ce dernier argument. « avons des relations saines avec nos partenaires carrossiers car nous chiffrons en interne les travaux à réaliser grâce à une équipe d’experts et nous proposons ensuite le dossier complet au professionnel. Il est libre d’accepter ou de refuser ». En effet, le principe d’Autogriff repose sur une relation sans engagements. « Notre intérêt commun est de travailler ensemble. Nous prenons 5 % sur les pièces de rechange et 9 à 15 % sur la main-d’œuvre. Ils récupèrent des dossiers déjà prêts et n’ont qu’à effectuer la réparation ». Pour assurer le paiement des carrossiers dans des délais raisonnables, Autogriff rémunère directement les ateliers après leur intervention. « Les entreprises paient assez tard ce genre de facture, aussi nous prenons en charge le paiement afin qu’il soit plus rapide », souligne-t-il. Un facteur important pour les deux partenaires. « Nous souhaitons nous positionner comme un apporteur d’affaires régulier. Apporter deux ou trois dossiers dans l’année ne mènerait à rien ». La firme peut compter actuellement sur plus de 500 ateliers partenaires mais recrute toujours des professionnels.

Ateliers divers

Les carrosseries partenaires d’Autogriff proviennent d’horizons différents. Certaines font partie de réseaux indépendants alors que d’autres sont des agents de marques, par exemple. La jeune société ne s’attache pas à une enseigne mais à une certaine dimension d’entreprise. « Nous ciblons des structures qui possèdent une vraie cabine de peinture, deux productifs et qui possèdent au moins un véhicule de remplacement de moins de trois ans et moins de 50 000 kilomètres », résume Franck Keller. Au-delà de ces critères, le seul paramètre consiste à effectuer un travail de qualité. Chaque intervention se termine ainsi par une fiche de bonne exécution des travaux. Avec un panier moyen de 1 100 euros, les interventions apportées par Autogriff s’insèrent facilement dans le planning des carrosseries, avec un délai moyen d’une quinzaine de jours. De plus, ces clients sont souvent de nouveaux venus pour les ateliers, susceptibles de générer du business additionnel.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos