BMW investit 400 millions d’euros à Dingolfing pour la BMW iNEXT

Publié le par

BMW investit 400 millions d’euros dans son usine de Dingolfing pour préparer le site à fabriquer conjointement des véhicules 100 % électriques, hybrides rechargeables et thermiques.

BMW investit 400 millions d’euros à Dingolfing pour la BMW iNEXT

BMW investit 400 millions d’euros dans son usine de Dingolfing pour intégrer la production de la future BMW iNEXT. Ce modèle 100 % électrique devrait être lancé en 2021 et sera le premier véhicule de ce type à sortir des chaînes du principal site de production de la marque en Europe. Au-delà de ce véhicule, l’investissement consenti par BMW concerne la capacité de l’usine à assembler sur une même ligne des voitures 100 % électriques, hybrides rechargeables et thermiques. Cette modularité est au cœur de la stratégie du constructeur, comme le répète Milan Nedeljkovic, responsable de la production du groupe au sein du comité de direction. « Nous sommes convaincus que dans les années à venir, il n’y aura pas qu’une seule solution universelle pour tous les besoins de mobilité de nos clients. Au contraire, nous nous attendons à voir un mix de différents modes de propulsion ». Cependant, la firme précise également que cette somme doit permettre de transformer les lieux pour assembler des véhicules autonomes de niveaux élevés. Une augmentation du contenu technologique qui nécessite une mise à niveau de l’outil industriel. L’une des forces de Dingolfing est sa capacité à traiter des matériaux comme l’acier, l’aluminium et les fibres composites. La future BMW iNEXT sera assemblée sur la même ligne que les Série 5, Série 7 et Série 8, qui sortent de l’un des deux halls du site. Ce dernier produit au total 1 500 voitures chaque jour dont des Série 3, Série 4 et Série 6. En 2018, 330 000 véhicules sont sortis des lignes de Dingolfing.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos