Baisse de 28,8 % du marché VN de l’Union européenne sur neuf mois

Publié le par

L’ACEA vient de publier les statistiques du marché européen des véhicules neufs pour les neuf premiers mois de l’année et pour le seul mois de septembre. Si ce dernier présente une progression de 3,1 %, la période janvier-septembre reste sur une chute de 28,8 %.

© Florin-Cristian Chivu/Renault Dacia
© Florin-Cristian Chivu/Renault Dacia

Le mois de septembre est le premier de l’année 2020 présentant une hausse des immatriculations de voitures neuves dans l’Union européenne. En effet, il s’est écoulé 933 987 nouveaux véhicules sur ces différents marchés, soit une hausse de 3,1 % par rapport à septembre 2019. Cette moyenne repose cependant sur des résultats contrastés au sein des quatre plus grands marchés. En effet, ce mois de rentrée a été négatif en Espagne (- 13,5 %) et en France (- 3 %), alors qu’il a été positif en Allemagne (8,4 %) et en Italie (9,5 %). Ces variations démontrent la fragilité et l’incertitude qui règnent dans les différents pays d’Europe.

Neuf mois difficiles

Les neuf premiers mois de l’année 2020 restent donc en forte chute, avec une moyenne de - 28,8 %. La crise du coronavirus est encore bien présente dans les différents pays d’Europe et ses effets se font encore sentir sur plusieurs grands marchés. Entre janvier et septembre, un peu plus de 7 millions de voitures ont pris la route, contre 9,9 millions en 2019, soit une perte proche des 3 millions de véhicules. Ainsi, les quatre principaux marchés affichent des résultats en forte baisse sur ces neuf mois. L’Espagne se situe à - 38,3 %, l’Italie se positionne à - 34,2 %, la France passe sous la barre des 30 % avec 28,9 % et l’Allemagne a perdu un quart de ses ventes (- 25,5 %).

Constructeurs à la peine

Dans ce tableau peu réjouissant, les constructeurs présentent de tristes résultats. Depuis le début de l’année, le groupe VW est à - 26,8 % alors que PSA est à - 35,8 %. Le groupe Renault enregistre un recul de 30,8 %. Le groupe BMW limite un peu la casse, avec une baisse de 18,7 %. Hyundai Group (Hyundai et Kia) se situe à - 21,6 %, tandis que le groupe Toyota est sous la barre des - 20 %, avec - 18,1 %. Daimler se positionne à - 26,2 %, alors que Ford chute à - 33,5 % et FCA à - 33,7 %. Nissan ne se situe pas très loin, avec une baisse de 31,4 %. Honda (- 35,8 %), Jaguar Land Rover (- 38,8 %) et Mazda (- 43,2 %) souffrent également. Mitsubishi se situe à - 28,2 % et Volvo Car limite sa chute à - 19,1 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos