Baisse générale pour PSA en 2020

Publié le par

À l’instar de l’exercice précédent, le groupe PSA entend poursuivre son offensive électrique au cours des onze prochains mois. D’ici à la fin de l’année, sa gamme électrifiée comprendra 23 modèles, dont six nouveaux.

© Peugeot
© Peugeot

L’année 2020 et sa pandémie sanitaire laissent de pénibles souvenirs au groupe automobile français. Ce dernier enregistre des ventes mondiales de l’ordre de 2,5 millions contre 3,4 millions en 2019 (1 118 912 unités pour Peugeot ; 717 190 exemplaires pour Citroën ; 43 686 et 632 687 véhicules vendus respectivement pour DS et Opel). Un recul qui se confirme chaque année depuis les ventes records enregistrées lors de l’exercice 2018. Les années fastes semblent donc s’éloigner. Par chance, le groupe PSA a réussi éviter le pire grâce au second semestre – moins impacté par le confinement – pendant lequel les ventes européennes du groupe se sont redressées. « Tout au long de 2020, année marquée par la crise du coronavirus, nos équipes partout dans le monde ont fait preuve de combativité et ont continué à offrir à nos clients des modèles propres, sûrs et abordables, pour assurer leur liberté de mouvement, souligne Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA. Le respect dès le premier jour des objectifs européens en matière de CO2 repose sur notre engagement éthique. Avant d’ouvrir un nouveau chapitre avec Stellantis, je tiens à féliciter toutes les équipes pour ces réalisations remarquables ».

Des disparités selon les régions

En Europe, les ventes du second semestre affichent une croissance de 40 % par rapport aux six premiers mois de l’année. PSA a augmenté sa part de marché au quatrième trimestre (+ 0,5 point par rapport au trimestre précédent) avec, en particulier, une hausse de la part de marché de Peugeot (+ 0,1 point sur un an), de DS Automobiles (+ 0,1 point sur le marché premium en un an) et un rebond d’Opel-Vauxhall sur le quatrième trimestre (+ 0,3 point par rapport au quatrième trismestre 2019). Le groupe a également réussi à maintenir sa position sur son principal marché, la France, gagnant 0,14 point de pénétration sur l’année.

Sur le marché chinois, après un premier semestre difficile, les ventes du groupe ont augmenté à partir de septembre pour atteindre, en décembre 2020, le niveau de décembre 2019. PSA compte notamment sur le lancement du DS 9 prévu au cours du premier semestre 2021 dans le pays pour dynamiser ses ventes.

La part de marché du groupe en Moyen-Orient et Afrique s’établit à 7,2 % (+ 2,1 points par rapport à 2019). Dans un marché en baisse de 14 %, les livraisons ont en effet augmenté de 21 % par rapport à 2019 pour atteindre plus de 201 000 unités. Plusieurs pays affichent de belles performances en parts de marché comme l’Égypte (+ 3,8 points), la Turquie (+ 1,4 point) et le Maroc (+ 0,7 point). Par ailleurs, l’année 2020 a également été celle du déploiement de l’empreinte industrielle du groupe PSA dans la région avec le doublement de la capacité de production de l’usine de Kenitra et le lancement de la production de la Citroën Ami.

Les marchés latino-américains ont été durement touchés par la crise du coronavirus tout au long de l’année avec des baisses allant de - 27 à - 31 % par rapport à 2019. Le groupe PSA a cependant réussi à enclencher une reprise de ses ventes pour atteindre une part de marché au quatrième trimestre 2020 supérieure à celle de la même période en 2019 : 2,5 contre 2,3 %. En Argentine, sa part de marché est passée de 10,1 % en 2019 à 10,5 % en 2020, grâce aux lancements de la nouvelle Peugeot 208, produite localement (à Palomar) sur la plateforme CMP, et la Citroën C5 Aircross. Le « one ton » pick-up, Peugeot Landtrek, a été lancé au second semestre au Mexique, pays dans lequel la part de marché du groupe est désormais supérieure à 1 % pour la première fois.

Enfin, dans la région Inde et Asie-Pacifique, la part de marché de PSA s’est améliorée en 2020, puisque les ventes du groupe n’ont diminué seulement de 6,6 % sur un marché en baisse 18,3 % par rapport à 2019. Le succès des trois marques du groupe au Japon se poursuit, notamment avec les récents lancements des Citroën Berlingo, des Peugeot 208, 2008 et e-2008, et des DS 3 Crossback et DS 3 Crossback E-Tense. En Inde, l’arrivée de la marque Citroën est prévue pour le premier semestre 2021 avec la Citroën C5 Aircross SUV.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos