Bancs de freinage : prévenir le risque d’accident !

Publié le par

L’utilisation pour contrôle technique ou réparation de véhicules d’un banc de freinage présente des risques professionnels liés à la non-conformité technique de cet équipement. Plusieurs raisons peuvent en être la cause :

- Quand l’opérateur n’a pas le contrôle de la mise en fonctionnement automatique ;
- En l’absence de protecteur ou de dispositifs de protection suffisants qui fait qu’il existe, pour les personnes à proximité, des risques de coincements, de happement et d’écrasement entre les rouleaux et entre ceux-ci et les roues des véhicules.

Le code du travail stipule « que la mise en marche d’un équipement de travail ne peut se faire que par une action volontaire sur un organe de service prévu à cet effet, et qu’en mode automatique, la mise en marche sans intervention est autorisée à la condition que cela n’entraîne pas de situation dangereuse ». D’autre part, il précise également que « les éléments mobiles de Ia machine sont conçus et construits de manière à éviter les risques de contact qui pourraient entraîner des accidents ou, lorsque des risques subsistent, sont munis de protecteurs ou de dispositifs de protection ».

Le CNPA vous propose des solutions concrètes pour respecter et faire respecter les consignes de sécurité.

En savoir plus

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos