Baromètre Avere : 200 000 VE sur les routes en septembre

Publié le par

Comme tous les mois l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique publie le baromètre et les tendances de ce marché.

 Baromètre Avere : 200 000 VE sur les routes en septembre

Face aux législations plus strictes et les enjeux environnementaux, les ménages sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les modèles électrifiés. Sur les neuf premiers mois de l’année, 36 545 véhicules ont été immatriculés en France. C’est 37 % de plus par rapport à la même période en 2018. Ainsi, le segment de l’électrique représente 1,8 % du marché du véhicule sur la période. À ce jour, plus de 200 000 véhicules légers électriques circulent dans l’Hexagone. Sur le seul mois de septembre, 4 724 véhicules légers ont été immatriculés.

Un dynamisme en marche

Depuis le début de l’année, 30 377 voitures particulières électriques ont été immatriculées contre 20 220 sur la même période l’an passé (+50 %). La Renault Zoe occupe le haut du classement avec 12 915 unités, suivie par la Tesla Model 3 (4 802 exemplaires) et la Nissan Leaf (2 912 véhicules). Ensemble, les trois modèles représentent 68 % des immatriculations du segment.

Avec 4 201 voitures particulières électriques immatriculées, septembre est le troisième mois le plus dynamique de l’année. Ce constat résulte d’un élargissement de l’offre passant de 19 à 23 modèles. Cette diversité du portefeuille électrique permet ainsi au segment de progresser de 57 % en un an. Ce mouvement devrait d’ailleurs s’accentuer lors des prochains mois avec le lancement de nouveaux véhicules électriques. Avec 1 568 unités mises sur la route en septembre (+ 6 % par rapport à 2018), la Renault Zoe conserve la première marche du segment et représente 37 % du marché. La Tesla Model 3 arrive en seconde position avec 1 061 immatriculations (25 % de parts de marché), suivie de la Nissan Leaf (298 unités ; - 24 % et 7 % de parts de marché), la BMW i3 (241 ; +125 %) et la Hyundai Kona (216 ; + 222 %).

« Si les chiffres sont bons, il est impératif d’accélérer la dynamique pour atteindre l’objectif du million de véhicules électriques en 2022,
souligne Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. Nous ne pouvons y arriver qu’en simplifiant la recharge en copropriété. Si la loi d’orientation des mobilités va partiellement faciliter le déploiement des bornes de recharge, elle ne règle pas la question du résidentiel collectif : alors les ordonnances de la loi Elan devront impérativement simplifier les démarches. De nouveaux modèles arrivent tous les mois sur le marché, les collectivités territoriales mettent en place des facilités de circulation pour les véhicules les plus propres : le dernier frein doit rapidement être levé ! »

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos