Baromètre du CNPA 4ème trimestre 2011 : recul général de l’activité

Publié le par

Baromètre du CNPA 4ème trimestre 2011 : recul général de l'activité

En France, les ménages ont constitué une épargne de précaution depuis le début de la crise en 2008 et devraient la maintenir à un niveau élevé d’ici mi-2012 selon les enquêtes de conjoncture de l’INSEE. Leur consommation en biens est quasiment stable depuis la mi-2011.

Pour les entreprises, dans les services comme dans l’industrie, le climat des affaires se dégrade depuis l’été et recule de nouveau en décembre pour s’établir en fin d’année 2011 à un niveau très bas.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires global du commerce et de la réparation automobile baisse de 2,5% au cours des trois derniers mois de l’année. L’année 2011 accuse une diminution de plus de 1% par rapport à 2010.

Comme prévu, les ventes de véhicules neufs ont régressé au cours de ce 4ème trimestre par rapport à la fin 2010. Sur l’ensemble de l’année néanmoins, le marché reste au-dessus de la barre des 2 millions de VN et
retrouve une zone plus traditionnelle, après les niveaux historiques de 2009 et 2010.

En ce qui concerne l’occasion, le chiffre d’affaires est quasiment stable au 4ème trimestre (- 0,5%). Sur l’année 2011, le marché progresse légèrement en volume (+1%) mais ne retrouve pas son niveau de 2007.

L’entretien-réparation a connu une année très difficile avec un chiffre d’affaires en recul de 3%. 41% des chefs d’entreprise interrogés déclarent leur marge en baisse, une proportion inégalée depuis le lancement
du Baromètre.

L’activité des concessionnaires en véhicules industriels continue de progresser mais de manière nettement plus modérée. Le chiffre d’affaires a augmenté de 5% par rapport au 4ème trimestre 2010 et l’année a vu le
secteur croître de plus de 17% par rapport à 2010. Mais cette progression doit être analysée avec un certain recul. En effet, le marché retrouve un niveau moyen suite à la crise de 2009, marquée par une chute brutale
de l’activité. Les progressions constatées relèvent donc du rattrapage.

Le marché de la location courte durée affiche une situation contrastée : en aéroports, le nombre et la durée des contrats augmentent, alors que ces deux facteurs diminuent dans les autres agences. À noter également le repli du marché des locations de VUL dont le nombre de contrats a reculé de 10,5% par rapport au 4ème trimestre 2010.

Pour 2012, l’attentisme et l’incertitude sont de mise parmi les responsables d’entreprises. Si les commandes enregistrées ces derniers mois situent le marché sur une baisse de l’ordre de 6 à 8%, il est à noter que les
professionnels n’envisagent pas pour autant de réduire leurs effectifs pendant le 1er trimestre 2012. Les retournements conjoncturels des mois prochains et les politiques économiques liées aux perspectives électorales seront déterminants pour l’évolution du marché.

En savoir plus

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche