Bernard Loire Mitsubishi Europe : "Notre expérience du SUV et la maîtrise du PHEV sont nos deux points forts en Europe"

Publié le par

Bernard Loire Mitsubishi Europe :

Entretien avec Bernard Loire, président et CEO de Mitsubishi Motors Europe à l’occasion du Salon automobile de Tokyo.

Auto Infos : Depuis quelle date existe cette nouvelle entité Mitsubishi Motors Europe (MMC) ?
Bernard Loire :
MMC existe depuis un certain nombre de décennies, 45 ans pour être exact, cependant depuis le 1er mars 2019, nous opérons les ventes et le marketing à nouveau depuis l’Europe. Nous avons transféré les équipes du Japon vers les Pays-Bas.

A.I. : Quelle est la mission de cette structure et quels pays couvre-t-elle ?
B.L. :
Nous couvrons 34 pays avec des structures dédiées à l’après-vente et la logistique pièces qui nous permettent de fournir tous nos distributeurs. Cette équipe nouvellement créée est là pour augmenter l’expérience client et la proximité avec les concessionnaires. C’est une équipe additionnelle de 25 personnes qui est basée à Amsterdam. Nous avons également un site à Maastricht. Soit au total 250 personnes pour notre filiale.

A.I. : Ce qui représente combien de points de vente ?
B.L. :
Au niveau européen, nous avons en tout 1 800 points de vente avec des disparités d’un pays à l’autre. Nous lançons actuellement un programme d’identification de nos concessionnaires aux nouvelles normes Mitsubishi que l’on souhaite clôturer en 2022.

A.I. : Quels sont les pays majeurs de cette structure européenne ?
B.L. :
L’Allemagne est de loin notre premier marché avec un peu plus de 50 000 voitures par an. Il y a dans ce pays une présence de la marque avec un réseau qui est historique. Puis nous avons l’Angleterre, l’Espagne, la France et l’Italie.

A.I. : Quel est votre plan de développement pour ce marché européen ?
B.L. :
Nous avons deux points forts : la connaissance des SUV à travers notre expérience 4x4 et la technologie hybride rechargeable. Notre stratégie est de se focaliser sur ces deux éléments en construisant une gamme plus complète d’offre sur cette technologie et cette carrosserie, tout en essayant aussi de la développer dans tous les pays. Car la représentation de Mitsubishi n’est pas égale aujourd’hui d’un pays à l’autre.

A.I. : Où en êtes-vous de vos ventes à fin septembre 2019 ?
B.L. :
Pour l’Europe, nous sommes en progression de +7% dans un marché qui est plutôt à -2% et après une progression l’an passé de +11%. Nous sommes partis pour commercialiser 180 000 voitures à la fin de l’année.

A.I. : Comment abordez-vous la nouvelle réglementation CAFE en Europe de réduction des émissions de CO2 ?
B.L. :
Nous avons d’ores et déjà plus de 20 % de nos ventes en véhicules électrifiés cette année à travers le PHEV et encore 20 % avec la Space Star. Quand nous regardons l’extrapolation que l’on peut en faire pour 2020, avec l’essor des ventes en électrique, nous abordons cette réglementation avec une certaine confiance. Nous serons en-dessous des 95 g de CO2 / km. Et nous n’aurons pas de pénalités à payer.

A.I. : L’évolution de ces réglementations CO2 notamment en France n’est-elle pas une chance pour Mitsubishi d’aller à la conquête de nouveaux clients particuliers et flottes ?
B.L. :
Nous avons effectivement de belles opportunités à saisir avec le PHEV à travers une voiture familiale dont les rejets de CO2 sont à 46 g / km et qui peut être une excellente alternative au diesel ou à l’essence. Les flottes d’entreprises représentent, en effet, un énorme potentiel pour des véhicules de collaborateurs qui peuvent basculer en plug in hybrid.

A.I. : Quelle est l’image de marque de Mitsubishi en Europe aujourd’hui ?
B.L.
 : Elle est très fortement associée au 4x4, au Pajero et à la compétition. La qualité et la fiabilité sont également des éléments que nos clients retiennent. La transformation que nous opérons sur l’électrification devrait nous permettre de demeurer les leaders de l’hybride rechargeable. Même si nous sommes une petite marque en terme de présence commerciale, nous avons la chance d’être leader sur ce segment du PHEV. L’ADN de la marque est centrée autour du SUV et du PHEV.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos