Bilan 2019 : Hyundai confirme sa croissance en France

Publié le par

Les immatriculations du constructeur coréen flirtent désormais avec les 40 000 unités. Elles ont progressé de 11 % en 2019 dans l’Hexagone. Une évolution que Hyundai doit à la performance de ses ventes à particuliers ainsi que sur le canal B to B.

© Auto Infos.
© Auto Infos.

Pleinement engagé au niveau européen dans l’électromobilité, Hyundai prévoit d’investir 47 milliards d’euros d’ici à 2025 ce qui lui permettra de proposer 44 nouveaux modèles, dont 23 en full électrique. Par ailleurs, l’accord révélé récemment avec Uber devrait lui permettre de développer également des taxis aériens. L’objectif du constructeur serait d’équiper l’ensemble de sa gamme sur tous ses segments. Toujours à l’échelle européenne, la marque a enregistré une progression de 32 % de ses volumes depuis 2014.

Progression de 11 % en France en 2019

« La marque est en avance par rapport à l’ensemble des nouvelles technologies de propulsion, a déclaré Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai France. Je rappelle que 75 % de la gamme sera électrifiée en 2020. Nous pourrions très bien commercialiser 45 000 unités cette année, mais il n’est pas question de les faire en mettant en danger notre objectif CO2 en Europe après la première année de mise en place de la réglementation CAFE ». Et d’ajouter : « À partir de cette année, la priorité sera donnée à cet objectif CO2 tout en continuant à se développer au niveau des volumes bien sûr ». Au niveau européen, l’objectif CO2 concerne la marque Hyundai en particulier et non le groupe dans son ensemble.

Faire des volumes dans le bon mix, tel est l’objectif de Hyundai pour 2020 comme l’ensemble des autres constructeurs. Hyundai mise ainsi dans l’ordre sur l’électrique, l’hybride, le diesel et, enfin, l’essence. Une motorisation essence qui peut vite coûter très cher en termes de rejets de CO2, comme le rappelle le dirigeant à cette occasion. Cette taxe étant calculée en fonction du poids, elle impacte beaucoup plus les plus petits véhicules essence.

De spécialiste à généraliste

Avec une part de marché 1,81 % pour un total de 39 970 véhicules immatriculés en France, la marque coréenne remplit parfaitement ses objectifs. Elle a pleinement réussi sa mutation de marque spécialiste à généraliste grâce à une présence sur de nombreux segments.

Hyundai réalise avant tout ses volumes sur le segment des particuliers (60,8 %), enregistrant une pénétration de 2,47 % dans l’Hexagone avec une fidélité client de contre 28 % auparavant. Hyundai commercialise 9,5 % de ses modèles vers les flottes et les canaux dits tactiques représentent respectivement 7,8 % et 21,9 % pour la location courte durée et les véhicules de démonstration.

Un canal B to B en pleine évolution

Pour poursuivre son développement, le constructeur mise encore une fois sur le B to B, un canal sur lequel Hyundai a beaucoup travaillé depuis plusieurs années. Ses volumes ont progressé de 45 % pour un total de 4 145 unités, dont 20 % de modèles électrifiés. La marque dispose aujourd’hui de 54 centres Hyundai Entreprises, tandis que Hyundai Leasing pèse pour 38 % de ses ventes en B to B. En 2019, le mix sur ce canal des professionnels est le suivant : le Tucson (39 %), le Kona (30 %) et l’i20 (10 %).

Un réseau objectivé sur les volumes et le mix en même temps

Le maillage territorial comprend aujourd’hui 186 points de vente, dont neuf nouveaux points en 2020. La rentabilité 2019 serait à la hausse. Elle devrait se situer à 1,7 % contre 1,5 % l’an passé.

Pour respecter ses objectifs CO2 à partir de cette année 2020, le constructeur a modifié les objectifs de son réseau afin de les inciter à se caler à la fois en fonction des volumes et du mix des énergies. Ce double objectif devrait favoriser évidemment les ventes de véhicules 100 % électriques, lesquels comptent double dans la réglementation européenne pour l’année 2020.

En 2020, le constructeur prévoit de renouveler une grande partie de sa gamme afin de l’électrifier. En 2021, Hyundai lancera un nouveau véhicule électrique ainsi qu’un nouveau petit SUV.

Mots clefs associés à cet article : Hyundai

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos