Bilan 2019 : Mitsubishi enregistre une forte croissance de ses ventes en France

Publié le par

Mitsubishi a signé une belle année 2019 avec des ventes en augmentation de 29 % dans l’Hexagone. La marque japonaise a surfé sur le succès de l’Outlander, premier hybride rechargeable vendu en France et en Europe.

© Mitsubishi.
© Mitsubishi.

En deux ans, depuis son rattachement à l’Alliance suite à la prise de participation de Nissan fin 2017, la marque japonaise aura réussi un redressement spectaculaire en France. Poursuivant une stratégie de développement mise en place depuis cette période, la marque affichait encore l’an passé une croissance de 70 % de ses ventes. En 2019, cette croissance s’est maintenue à hauteur de 29 % avec un total de 9 422 VP + VU immatriculés.

Une croissance spectaculaire que le constructeur doit au nouveau développement de son réseau mais aussi à son plan produit à travers l’Outlander PHEV, qui se trouve désormais au cœur du marché automobile dans l’Hexagone. Ce modèle a encore progressé de 139 % l’an passé pour un total de 3 171 immatriculations. L’Outlander est ainsi le premier hybride rechargeable vendu en France et en Europe.

Le meilleur taux de rejet de CO2 en France : 84 g/km

« L’année 2019 est un vrai succès qui nous permet de consolider notre croissance, commente Patrick Gourvennec, président de Mitsubishi France. Je précise que nous avons le meilleur taux de rejet de CO2 (84 grammes) parmi toutes les marques commercialisant des véhicules thermiques en France ». Un avantage qui pourrait s’avérer décisif au moment où les nouvelles grilles de malus en WLTP se mettent en place en France à partir du 1er mars prochain, sans oublier la mise en place depuis le 1er janvier dernier de la réglementation CAFE en matière de réduction des émissions de CO2 en europe.

Développer les ventes B to B

La marque compte profiter de ces évolutions réglementaires pour renforcer sa présence auprès des flottes et des entreprises. Commercialisant aujourd’hui 80 % de ses véhicules aux particuliers, Mitsubishi espère atteindre 30 % de ses ventes en B to B contre 20 % cette année. La part de la LLD devrait, quant à elle, passer de 3 à 10 %. Un partenariat avec Leasplan lui permet aussi de proposer des offres dédiées aux professionnels.

Un nouveau SUV PHEV sur le segment C en 2020

Côté plan produits, la marque japonaise bénéficiera en 2020 d’une année pleine de commercialisation de son nouveau pick-up L200. Malgré un changement de réglementation, le L200 devrait afficher une croissance sur son segment. À la mi-mars, la marque proposera un facelift de sa citadine Space Star positionnée sur un segment délaissé par de nombreux constructeurs en raison de l’évolution réglementaire défavorable aux gros volumes en essence. Avec un véhicule d’entrée de gamme à moins de 10 000 euros, le constructeur espère capitaliser sur ce segment porteur.

Grande nouveauté très attendue cette année : l’arrivée de deux nouveaux SUV en hybride rechargeable sur les segments C et D. La commercialisation à la fin 2020 de ce nouveau C-SUV devrait permettre à la marque de faire un nouveau bond en avant dans sa croissance. Ce nouveau modèle devrait d’ailleurs être à terme le best-seller de la marque en France.

Un réseau en ordre de marche

La marque doit également ses bons résultats à son réseau bien évidemment. Largement remanié et développé depuis deux ans, ce réseau comprend aujourd’hui 150 sites. En 2019, treize secteurs où la marque n’était pas présente ont ainsi été couverts et vingt-deux opérateurs nommés. L’année 2020 sera marquée par le déploiement de la nouvelle identification visuelle et la poursuite du renforcement de la présence de la marque sur les grandes villes. Le lancement du nouveau Mitsubishi Motors Store permet désormais aux clients de visualiser le stock des véhicules neufs et véhicules de démonstration disponibles en concessions. Enfin, la gestion des données clients sera quant à elle au cœur des principaux projets prévus en 2020.

Même si la marque n’affiche pas un objectif officiel en termes d’immatriculations pour 2020, elle espère atteindre l’objectif de 14 000 véhicules commercialisés à l’horizon 2021.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos