Bilan 2019 : le diesel tombe à 34 % mais devrait remonter en 2020

Publié le par

Le désamour des Français pour les véhicules diesel est de plus en plus marqué. Alors que 64 % des véhicules neufs étaient achetés avec cette motorisation en 2014, leur part de marché n’est plus que de 34 % en 2019.

Bilan 2019 : le diesel tombe à 34 % mais devrait remonter en 2020

Selon les données publiées par AAA Data, le diesel poursuit son recul amorcé depuis 2014. Avec 34 % de part de marché en 2019, soit un recul de cinq points par rapport à l’an passé, les immatriculations de véhicules diesel ont affiché leur plus bas niveau. En 2014, le diesel représentait 64 % du mix énergétique VP en France. Cette baisse de trente points illustre bien sûr l’évolution à 360 degrés des politiques publiques au niveau du diesel dont le point de départ est le scandale Volkswagen.

Les véhicules d’occasion maintiennent le cap

Malgré une légère baisse observée dans la vente de voitures d’occasion à motorisation diesel (- 2 % par rapport à la même période janvier – novembre 2018), le volume global reste plutôt stable sur les onze premiers mois de l’année 2019, avec 3,2 millions de voitures vendues contre 3,3 millions sur la même période en 2018. Le marché global de l’occasion, à l’inverse, connaît une hausse des ventes avec 80 000 véhicules supplémentaires vendus sur cette période en 2019.

Une remontée du diesel attendue en 2020

Pourtant, cette baisse du diesel n’est pas inéluctable. En effet, la réglementation européenne CAFE visant à réduire les émissions de CO2 à partir du 1er janvier 2020 favorise le diesel par rapport à l’essence, celle-ci émettant approximativement 30 % de rejet de CO2 en plus. Et quand on connaît les amendes que risquent les constructeurs en Europe en cas de dépassement des limites imposées, on imagine facilement que la commercialisation d’une motorisation diesel sera privilégiée par rapport à l’essence, surtout au niveau des segments ayant les plus forts volumes, notamment les A et B.

L’importance de cette remontée du diesel dans le mix énergie VP dépendra également de l’évolution des ventes des véhicules électriques.

Mots clefs associés à cet article : diesel, CO2

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos