Le Salon de l’auto de la Foire de Paris a fermé ses portes

Publié le par

Le Salon de l'auto de la Foire de Paris a fermé ses portes

Du samedi 28 avril au dimanche 8 mai, le Salon de l’auto d’occasion a accueilli le public de la Foire de Paris au Pavillon 6 du parc des expositions à la Porte de Versailles. Les professionnels, confrontés, pour certains, à des problèmes d’approvisionnement en VO dans leurs affaires, auraient préféré une fréquentation plus soutenue et régulière, écoulant tout de même des véhicules. « Nous avons exposé une quarantaine de VO à l’intérieur et en avons commercialisé une dizaine, surtout des citadines à petits prix. Ceci dit, j’ai vu des exposants vendre des produits à gros tarifs. Il n’y a pas de règles. La moitié de nos clients a acheté par hasard », confie Romain Prat, conseiller commercial de CAB Nation, de Carrefour des nations et de Vincennes Auto Nation du groupe Marani-Havard.

Fidèles

« J’ai commercialisé une Audi A5 coupé à un commerçant », confirme Philippe Boite, dirigeant de US Cars spécialisé dans les modèles d’occasion de marques allemandes (700 VO/ an). « Nous sommes fidèles à cette manifestation depuis la première édition (1981) qui nous avait permis de vendre 80 voitures ! Nous avons exposé quatorze véhicules et réalisé près de dix ventes. Avec l’essor d’Internet, les volumes ne pourront plus atteindre ces scores dans les salons », poursuit-il. Non loin de son stand, Christian Drion, négociant à la tête d’Espace Centrale Auto, est également un habitué du salon. À trois jours de la fermeture et du dernier week-end, il avait signé une quinzaine de ventes au prix moyen de 12 000 euros dont 30 % de financement, assortie de cinq reprises. L’activité, dans leurs établissements respectifs, serait au beau fixe.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos