Bon début d’année 2018 pour le véhicule d’entreprise

Publié le par

Selon les statistiques de l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), les immatriculations de VP et de VUL ont progressé de 9,4 % en janvier, à 63 327 unités.

Bon début d'année 2018 pour le véhicule d'entreprise

En janvier, les ventes de VP ont fortement progressé de + 14,7 % à 37 657 unités. Dans le même temps, celles des VUL ont évolué de + 2,4 % à 25 670 unités. Le marché entreprise suivi par l’OVE inclut les administrations, les loueurs longue durée et les sociétés hors automobiles. Il représentait 33,40 % du marché automobile national en janvier.

L’essence progresse

Par type d’énergie, l’essence a poursuivi sa montée en puissance dans les flottes, avec une hausse de 62,6 % des immatriculations VP+VUL (8 193 unités) et une part de marché de 12,94 %. Sur le seul segment des VP, l’essence s’établit juste en-dessous de 20 %, à 19,82 % précisément (7 465 unités). Il faut remonter à mai 2017 pour trouver une part de marché aussi élevée de l’essence dans les entreprises (20,3 %, avec à l’époque 7 889 VP immatriculés).

Le diesel résiste bien

Le diesel a progressé de 2,2 % à 51 876 unités (VP + VUL), avec une part de marché de 81,92 %. Les immatriculations de VP diesel ont augmenté sur la période de 3,9 % (27 560 unités), alors qu’elles sont restées stables sur le VUL (+ 0,4 % à 24 316 unités).

L’électrique en repli, l’hybride en forme

Les immatriculations de véhicules électriques ont bondi de 28,8 % en janvier (VP+VUL) à 859 unités, soit une part de marché de 1,36 %. Si les VP électriques ont vu leurs immatriculations reculer de 13,1 % (353 unités), celles des VUL ont en revanche doublé à 506 unités. Enfin, les hybrides VP+VUL ont progressé de 67,2 % à 2 314 unités, soit une part de marché de 3,65 %. Les immatriculations d’hybrides rechargeables ont également fortement évolué (+ 80,5 %), mais ne représentaient que 509 véhicules.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos