Bonus-Malus auto : un nouveau durcissement dès janvier prochain

Publié le par

Nicolas Hulot et Elisabeth Borne ont présenté, lors d’une conférence de presse ce vendredi 20 juillet, les nouvelles règles du bonus-malus automobile. Elles s’appliqueront dès le 1er janvier prochain.

Bonus-Malus auto : un nouveau durcissement dès janvier prochain

Si on pouvait fortement s’en douter, c’est désormais officiel ! Le malus automobile sera de nouveau durci au 1er janvier 2019. Et les complications engendrées par les nouvelles normes WLTP et NEDC n’y changeront rien, puisque ce durcissement devrait se poursuivre dans les années à venir.

Concrètement, le Gouvernement abaissera le seuil de déclenchement du malus à 117gr de CO2 par kilomètre, contre 120gr actuellement. Pour mémoire, lors de sa création en 2008, il se déclenchait à partir de 161 gr/km. Les montants devraient eux rester inchangés.

Favoriser le développement des véhicules propres

De son côté, le bonus écologique pour les véhicules propres sera maintenu à un niveau élevé, sans pour autant que le ministère n’en précise le montant. Il devra également intégrer progressivement les gains technologiques et d’usage.

Couplé au déploiement de la prime à la conversion et des bornes de recharge sur le territoire, le bonus écologique participe à l’objectif fixé par le Gouvernement de multiplier par 5 les ventes de véhicules électriques d’ici à 2022, alors qu’elles ne représentent aujourd’hui que 2% des unités vendues.

Ces annonces ont été faites ce vendredi 20 juillet, alors que le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire ainsi que le ministère des Transports présentaient le volet mobilités propres et qualité de l’air de la future loi d’orientation des mobilités qui sera présentée en conseil des ministres à la rentrée. D’autres mesures fortes participeront également à davantage de mobilité propre. Nous y reviendrons dans de prochains articles.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos