Bonus écologique et prime à la conversion rabotés le 1er juillet 2021

Publié le par

Le 1er juillet prochain, le gouvernement sort le commerce automobile des aides consenties lors de la crise sanitaire en revenant à la grille initialement prévue qui avait été repoussée de six mois. Résultat : une baisse des aides de 1 000 euros et le diesel sort de la prime à la conversion.

© Auto Infos
© Auto Infos

Comme c’est le cas lors de chaque basculement vers une nouvelle grille d’aides gouvernementales, les véhicules commandés avant le 1er juillet et livrés avant le 1er octobre bénéficieront des aides actuelles, tant au niveau du bonus écologique que de la prime à la conversion.

Un coup dur pour le commerce automobile

Après cette date, le gouvernement met en place la grille du bonus écologique initialement prévue en janvier 2021, retardée de six mois pour cause de crise sanitaire. Dans un contexte de mutation vers l’électrique, c’est un coup dur pour le commerce automobile qui peine à reprendre sa marche en avant depuis la fin du troisième confinement.

« Ce qui ne change pas, c’est l’inconstance, la complexité et l’inadéquation de la réglementation, en particulier dans le contexte d’un marché déprimé et de l’instauration des ZFE, réagit Xavier Horent, délégué général du CNPA. L’échéance du 1er juillet inscrite dans le décret actuellement en vigueur vient donc confirmer des arbitrages défavorables sur le bonus et la prime à la conversion – avec une nouvelle baisse déjà programmée au 1er janvier 2022… »

Baisse de 1 000 euros au 1er juillet 2021 avant une nouvelle baisse en 2022

Dans la pratique, à partir du 1er juillet prochain, l’aide pour un véhicule électrique passe de 7 000 à 6 000 euros pour un particulier et de 5 000 à 4 000 euros pour une entreprise. Par ailleurs, l’aide pour les camionnettes électriques ou véhicules fonctionnant à l’hydrogène (émissions de CO2 ⩽ 20 g/km) passe de 3 000 à 2 000 euros. L’hybride rechargeable conserve une aide de 1 000 euros pendant encore six mois avant de disparaître en janvier 2022.

Prime à la conversion : le diesel sort de l’aide

À partir du 1er juillet 2021, le véhicule diesel sort de la prime à la conversion. Celle-ci sera désormais réservée aux véhicules portant la vignette Crit’Air 1. Soit l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion immatriculé depuis moins de six mois et émettant au maximum 132 g de CO2/km et 137 g pour un véhicule d’occasion. Le 1er janvier 2022, ce seuil d’émissions de CO2 sera abaissé à 127 g/km.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos