Bosch chiffre les bénéfices des véhicules connectés

Publié le par

Dans son étude « Connected Car Effect 2025 », Bosch liste les avantages des véhicules connectés d’ici à 2025 sur la sécurité, l’environnement, ou encore sur le confort à bord.

Bosch chiffre les bénéfices des véhicules connectés

Dans cette étude, l’équipementier, appuyé par l’institut de recherche Prognos, a examiné douze technologies appliquées au transport privé de personnes et leur diffusion afin d’en déterminer leur impact sur la vie des conducteurs d’ici à 2025. Trois zones, l’Allemagne, les États-Unis et les grandes conurbations chinoises sont au centre de cette étude. Résultats : les véhicules connectés apporteraient de nombreuses améliorations sur plusieurs volets, dont sécuritaire.

En 2025, les systèmes d’assistance connectés pourront sauver plus de 11 000 vies, dont 300 outre-Rhin, 4 000 aux États-Unis et 7 000 en Chine. 260 000 accidents occasionnant des blessures corporelles pourront être évités chaque année (30 000 en Allemagne, 210 000 aux États-Unis et 20 000 en Chine), soit l’équivalent du nombre d’accidents enregistrés à Berlin sur deux ans.

Ainsi, Bosch a estimé à plus de 4,43 milliards d’euros les coûts de matériel et dommages économisés grâce aux systèmes d’assistance connectés, dont 3,3 milliards de dollars outre-Atlantique et 349 millions de dollars en Chine et 450 millions en Allemagne. Sur ces 4,43 milliards d’économies, 100 millions d’euros résultent de la seule intégration du smartphone. Des chiffres réjouissants pour les compagnies d’assurance, et donc, in fine, pour les automobilistes qui pourraient voir leur prime reculer dans les prochaines années.

L’équivalent d’un aller-retour Terre/Vénus économisé chaque année

Ces véhicules permettent non seulement d’économiser de l’argent mais aussi du temps. Les automobilistes allemands, qui parcourent de nombreux kilomètres, pourront grâce à la conduite automatisée profiter de 95 heures par an de temps libre supplémentaire. Soit, selon l’exemple choisi par Bosch, le temps de regarder les huit saisons de Game of Thrones pour les mordus de séries.

L’équipementier prend un autre exemple parlant afin d’illustrer le gain de temps généré par les véhicules connectés. Les technologies liées au stationnement qui permettent, par exemple, de signaler les emplacements disponibles et guider les automobilistes vers ces emplacements, pourraient permettre d’économiser 480 millions de kilomètres de trajet, soit la distance nécessaire pour parcourir un aller-retour entre la Terre et Vénus. En effet, les automobilistes allemands parcourent en moyenne un kilomètre à la recherche d’une place de stationnement avec, pour conséquence, une augmentation du trafic mais aussi des émissions polluantes.

L’impact sur l’environnement est d’ailleurs le dernier point soulevé par Bosch : la consommation de carburant moindre et le recul du temps perdu dans le trafic ont pour conséquence d’éviter le rejet de 400 000 tonnes de CO2, l’équivalent de ce que stocke le parc national de la Forêt Noire en trois ans.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos