Bosch progresse en France grâce au digital

Publié le par

Bosch France vient de présenter des résultats en progression de 5,2 % pour l’année 2017, avec un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros. Une hausse due en partie aux innovations et services liés à la transformation digitale.

Bosch progresse en France grâce au digital

Bosch France vient de présenter ses résultats pour l’année 2017. Une année positive pour la firme avec une progression de son chiffre d’affaires de 5,2 %. Ce dernier a donc atteint 3,2 milliards d’euros, soit « le 5ème marché le plus important du groupe au niveau mondial en termes de chiffres d’affaires » comme le précise Heiko Carrie, président de Bosch France Benelux. Cette hausse est due notamment à la transformation digitale qui touche tous les secteurs de la société, dont la mobilité. Cependant, l’empreinte industrielle de Bosch en France reste forte puisque le groupe possède 23 sites et emploie 7 500 collaborateurs dont 830 ingénieurs sur le territoire. La firme a investi 55 millions d’euros l’année dernière sur ces différents établissements mais des interrogations persistent autour du site de Rodez, dédié aux injecteurs diesel. La baisse des ventes de ce type de propulseur entraine une baisse de la production. L’avenir de l’usine reste donc incertain.

L’incontournable mobilité

Parmi les nombreuses activités de Bosch, la mobilité reste incontournable. Le secteur Solutions pour la mobilité a augmenté selon l’équipementier, notamment grâce au développement des systèmes d’assistance à la conduite comme l’aide au stationnement et le freinage d’urgence. Le ralentissement du marché du diesel n’aurait pas pesé sur les résultats de cette branche selon la société. Au contraire, la division rechange automobile aurait même progressé en s’appuyant sur le développement du réseau de garages Bosch Car Service et sur le lancement du label Bosch Classic Services, spécialisé dans les véhicules de collection. En première monte, la présentation d’une technologie d’optimisation des moteurs diesel permettant de limiter les rejets de NOx pourrait donner un second souffle à ce type de motorisation dans l’avenir.

Connectivité et services

En matière de connectivité et de conduite automatisée, le groupe possède un centre de R&D à Sophia Antipolis. Les systèmes d’assistance à la conduite devraient représenter un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros dès 2019. Pour préparer la généralisation des véhicules connectés, Bosch a regroupé toutes les activités de mobilité connectée au sein d’une division baptisée Connected Mobility Solutions. Parmi ces dernières figure notamment le service de scooters en libre service Coup, lancé au cours de l’été 2017 à Paris. Face au succès de cette solution, près de 1 100 scooters de plus devraient rejoindre les rues de la capitale pour atteindre 1 700 engins. Un nouveau modèle sera même introduit et la zone de couverture sera étendue à toute la ville ainsi qu’à certaines villes limitrophes. Enfin, le marché du vélo à assistance électrique sourit à Bosch puisque la firme équipe 70 marques avec son système eBike, vendu à plus de 200 000 unités en 2017. La croissance de l’ensemble des domaines d’expertise du groupe devrait donner une progression du chiffre d’affaires en France de 2 à 3 % en 2018 selon H. Carrie.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos