Bridgestone France : la direction annonce la signature d’un PSE le 11 février

Publié le par

La signature d’un projet d’accord avec les organisations syndicales devrait aboutir au plus tard le 11 février. Il sera ensuite communiqué à la direction pour validation, après une dernière réunion du CSE le 26 février prochain.

© Bridgestone
© Bridgestone

Le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) comprend, en plus des dispositifs favorisant les départs anticipés, les pré-retraites, le congé de reclassement et les indemnités de départ, des mesures d’aides au reclassement interne et externe, parmi lesquelles des aides à la mobilité géographique, à la formation, ainsi qu’à la création d’entreprise. Le dispositif de départ en retraite prévu dans le cadre du PSE devrait concerner une centaine de collaborateurs. « Bridgestone continue par ailleurs ses recherches de solutions de reclassements internes et externes : plus de 450 offres de postes sont actuellement disponibles dans la région et sont communiquées aux salariés » explique la direction à travers un communiqué. 65 d’entre eux ont d’ores et déjà retrouvé un poste en CDI assure cette dernière. « Ce plan est le fruit d’un dialogue constructif et continu avec les organisations syndicales, souligne Philippe Burnage, président de Bridgestone France. Il va permettre, comme nous nous y étions engagés lors de l’annonce de ce projet, d’offrir un accompagnement adapté aux salariés de Béthune en favorisant le retour vers l’emploi du plus grand nombre ».

Par ailleurs, Bridgestone poursuit la recherche de solutions industrielles pour le site. Un nouveau point est prévu le 9 février prochain au cours duquel la direction présentera un état d’avancement des projets actuellement à l’étude aux représentants de l’État et des collectivités locales.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos