CGI Finance prépare son propre outil de cotation de valeurs résiduelles

Publié le par

CGI Finance prépare son propre outil de cotation de valeurs résiduelles

En marge d’une conférence à Station F au Moove Lab du CNPA, dans le cadre de son partenariat avec la start-up Reezocar, Jean-Hugues Delvolvé président de CGI Finance a confirmé que la société de financement, filiale de la Société Générale, proposerait dès juin prochain son propre outil de cotation des véhicules. Une évolution qui correspond à l’offensive de CGI sur la LOA et en particulier la LOA VO. Une activité dans laquelle CGI souhaite encore accentuer son leadership dans les années à venir.

Un outil VR en accès gratuit pour ses clients concessionnaires

C’est une grande première pour une société de financement. Dans le cadre de sa stratégie de recentrage sur le digital et les marketplaces, l’établissement des valeurs résiduelles est stratégique. "A travers nos 130 000 financements réalisés en 2018, dont la moitié comportait une valeur résiduelle, nous sommes les mieux placés pour évaluer le marché du buy-back multimarque en France", explique Jean-Hugues Delvolvé. "Or, les outils de cotation actuels contiennent une part de subjectivité et d’analyse qui nous échappent complètement. Nous avons décidé de l’établir nous-mêmes à travers nos propres analyses". Et d’ajouter en pointant du doigt les constructeurs : "Nous devons avoir la parfaite maîtrise de la chaîne de valeur sans aucune influence extérieure des constructeurs automobiles...".

Une base de 700 URL

Pour rappel, CGI Finance s’appuyait, jusque là, sur l’outil de cotation du groupe Argus. Dès juin 2019, le nouvel outil de cotation de CGI Finance sera proposé à l’ensemble des groupes de distribution clients. Il sera basé sur les flux Vivacar, Reezocar et les datas de CGI qui représentent plus de 700 URL.

CGI confirme son développement sur la LOA VO

Les offres de location sur le véhicule d’occasion sont en pleine de croissance depuis plusieurs mois. Un domaine d’activité dans lequel CGI Finance s’est très tôt positionné. Rappelons qu’en 2018, sur les 450 millions d’euros de LOA VO déclarés par l’ASF, la société de financement en réalisait la moitié, soit 225 millions d’euros. Une production financière dont l’importance explique à elle seule l’enjeu pour CGI Finance de prendre le contrôle des VR dans un contexte d’incertitude concernant le diesel.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos