CapCar renforce son maillage sur le territoire national

Publié le par

CapCar, anciennement connu sous le nom Kyump, ouvre sa septième implantation au Mans, dans le département de la Sarthe.

CapCar renforce son maillage sur le territoire national

CapCar, la start-up parisienne spécialisée dans l’intermédiation de vente et d’achat de véhicules d’occasion entre particuliers poursuit son développement dans l’Hexagone. Après Paris, Lyon, Rouen, Nantes, Lille et Bordeaux, l’équipe a décidé d’ouvrir un nouveau centre de relation client au Mans et ce, afin « d’anticiper la forte croissance à venir ». Une localisation géographique stratégique puisque cette septième implantation se trouve à seulement 55 minutes en train de la capitale. En outre, Le Mans possède également un héritage fort avec l’univers automobile.

Pour accompagner ses ambitions commerciales, l’entreprise a lancé un plan de recrutement (un total de 35 collaborateurs est attendu pour janvier 2020), mais surtout une profonde redéfinition identitaire. Créée en avril 2015 par Louis-Gabriel de Causans, Alexandre Hudavert et Guillaume-Henri Blanchet, trois ingénieurs qui ont fréquenté les bancs de L’École Polytechnique, l’entreprise était initialement connue sous le patronyme Kyump. Récemment rebaptisée CapCar – largement plébiscitée par les consommateurs – l’enseigne s’accompagne d’un logo et d’un site internet plus modernes. « C’est toute une mue qui anticipe notre très forte croissance à venir », précise Louis-Gabriel de Causans, CEO de CapCar.

1 000 ventes mensuelles en 2020

Pour mémoire, l’équipe CapCar se rémunère grâce à commission de 5 % sur le prix de chaque véhicule (moins de sept ans et 120 000 kilomètres) et gère l’inspection technique réalisée par un mécanicien professionnel, les papiers administratifs tout en sécurisant la transaction financière. Une fois vendue, les voitures bénéficient d’une garantie mécanique de six mois. L’entreprise annonce un délai moyen de trois semaines pour l’achat d’un véhicule et 200 ventes entre particuliers par mois. « Ce nouveau modèle permet aux vendeurs de toucher 20 % de plus qu’une reprise en concession et aux acheteurs d’acheter 5-10 % moins cher qu’en concession », insiste l’équipe.

Pour l’année 2020, CapCar ambitionne d’atteindre le millier de ventes mensuelles « sur un marché qui compte près de six millions de transactions annuelles », commente Guillaume-Henri Blanchet, co-fondateur et DGA en charge des opérations de CapCar. Nous voulons multiplier par cinq le volume de vente mensuel sans pour autant compromettre la qualité du service offert à nos clients ».

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos