CarsOnTheWeb poursuit son développement

Publié le par

Le site Internet de vente aux enchères de VO entre professionnels développe son business sur notre territoire.

CarsOnTheWeb poursuit son développement

Dans la famille des opérateurs officiant sur la toile dans le domaine de la vente de véhicules d’occasion entre professionnels, CarsOnTheWeb.com entend se faire un nom dans l’Hexagone et compter autant qu’un Manheim.fr, Bcae.net, Carelix.com ou encore Autorola.fr. Forte d’une équipe constituée de six collaborateurs dirigée par Jean Lagrange, la société qui a orchestré ses premières ventes il y a tout juste un an organise quatre à cinq enchères par semaine. Environ 400 véhicules provenant des loueurs longue durée, concessionnaires et « gros » marchands y sont proposés à 437 professionnels de l’occasion préalablement (et gratuitement) enregistrés. « Nous permettons aux fournisseurs d’éviter la cascade parfois sans fin de marchands qui peut intervenir dans le circuit classique d’écoulement des VO, générant au passage une série de marges. De plus, il s’agit de ventes à l’unité. Le prix final est donc meilleur », explique Jean Lagrange qui travaille avec Sofinco, Arval, Fiat, BMW, GE, Athlon Car Lease et bientôt Masterlease. L’intérêt – comme cela est le cas pour l’ensemble des sites de mise en relation B to B – dépasse les frontières franco-françaises. CarsOnTheWeb dispose d’un maillage dans cinq pays (Belgique, Allemagne, France, Italie et Espagne). Le siège européen de l’entreprise est basé en Belgique depuis la création de la société en janvier 2005 et l’objectif visé consiste à couvrir rapidement douze pays. C’est Hugo Levecke, ancien PDG de LeasePlan Corporation qui a fondé la holding Ecadis qui gère CarsOnTheWeb et son déploiement européen. En France, Ecadis détient 61% des parts, Jean Lagrange 34 % et Bernard Gauthier, le directeur financier, 15 %. Du coup, les acheteurs (13 000 marchands dans toute l’Europe) proviennent de 54 pays (Roumanie et République Tchèque en tête). Et cela vaut mieux car la version tricolore de CarsOnTheWeb vend à 87 % à l’export ! Les cyber-acheteurs peuvent participer aux vingt ventes organisées chaque semaine dans le pays de leur choix et sur le thème de leur choix (VU, modèles accidentés, etc.) et profiter des services qui font jusqu’ici la réputation du site : l’inspection et l’estimation des véhicules, la prise en charge du paiement et de la logistique et, enfin, la gestion des documents d’exports. « 1 700 professionnels vont jusque l’achat finalisé, dont 75 en France », précise J. Lagrange qui souhaite accroître son portefeuille de clients. Son site reçoit actuellement 35 000 visites uniques par mois. Le portail se rémunère d’une commission de 3,5 % (100 à 400 euros) auprès du vendeur et à hauteur de 95 euros* par VO facturé auprès de l’acheteur. En cas d’impayé, CarsOnTheWeb se porte acquéreur du véhicule. Aujourd’hui, seulement 12 % des modèles présentés sont vendus par l’opérateur. « Cela nous met juste à l’équilibre. Nous visons un taux de 30 % », ambitionne J. Lagrange. À l’échelle européenne, le site a permis d’écouler 7 000 VO en 2007, dont 450 en France. Cette année, l’ambition porte sur 15 000 modèles dont 2 500 via le site français. Dans ce dessein, un système d’achat immédiat (sans enchères) sera bientôt mis en place et des accords sont passés avec des sociétés partenaires, dans différents pays, pour développer la prospection de marchands.

* Un abonnement de 450 euros/an baisse ce coût à 50 euros (rentable dès dix achats).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos