Changement de paradigme confirmé aux trophées du VO 2017

Publié le par

Changement de paradigme confirmé aux trophées du VO 2017

Les faits :

Christophe Carignano nous relatait dans la newsletter de lundi que Citroën remportait le prix du Label de l’année et que celui-ci avait été dévoilé dans le cadre de l’Aéro-Club de France ce même jour devant un parterre de 200 professionnels dont j’avais la chance de faire partie. Cette soirée était très réussie et l’atmosphère propice à des échanges constructifs entre les forces en présence lors du networking de fin de soirée.

Réflexion :

On parle beaucoup de changement de paradigme de la conso dans l’ère de la transformation digitale que nous traversons et j’y en ai trouvé là une bonne illustration. La présence du représentant de Facebook lors du talkshow qui correspondait manifestement à une attente des participants de même que le podium de certaines catégories comme par exemple celle des services VO de l’année nous confirme que les temps changent… maintenant à vitesse grand V et que les acteurs d’hier ne seront pas tous ceux de demain ! Il faut relativiser cette affirmation par une touche d’espoir de l’aveu même de Gilles Maillet de Facebook qui donnait son sentiment que la révolution en route se ferait bien pour partie avec les acteurs traditionnels… Je serais tenté d’ajouter pour peu qu’ils sachent lâcher prise et abordent maintenant le commerce avec un marketing de rupture qui tienne compte des aspirations des nouveaux consommateurs et des apports de la technologie tout en capitalisant bien sûr sur leurs savoir-faire reconnus et la satisfaction de leurs clientèles.

Ma conclusion subjective :

Un autre facteur ou KPI, indicatif de mon ressenti sur les changements profonds que nous vivons, aurait pu être l’évolution du ratio du nombre de cravates ou de non cravates, (c’est comme on veut) sur le nombre de participants par rapport à la cérémonie d’il y a tout juste un an… Et là aussi on pourrait se rendre compte que les acteurs changent. Je mets de moins en moins de cravate au quotidien mais j’étais pour ce qui me concerne tout content d’en arborer une ce soir-là car quand ce n’est plus une contrainte comme on l’a connu pendant des années, c’est un plaisir… Là aussi confirmation d’une nouvelle façon de consommer, non ?

Et vous, quel est votre point de vue ?

jlchotard@agence-k.fr

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos