Chiffre d’affaires en baisse de 15,6 % pour PSA au 1er trimestre 2020

Publié le par

Le groupe PSA a réalisé un chiffre d’affaires en baisse de 15,6 % au premier trimestre 2020, pour un montant de 15,2 milliards d’euros. Un résultat en partie compensé par un mix produit élevé car les ventes mondiales consolidées ont plongé de 29 %.

Chiffre d’affaires en baisse de 15,6 % pour PSA au 1er trimestre 2020

Le groupe PSA présente un chiffre d’affaires en recul de 15,6 % au premier trimestre 2020, pour un montant de 15,2 milliards d’euros. Cette baisse aurait pu être plus importante puisque les ventes consolidées de la firme ont chuté de 29 %. Le constructeur souligne donc l’effet positif d’un mix produit élevé. Sur l’ensemble des activités du groupe, l’automobile a représenté un volume d’affaires de 11,934 milliards d’euros, soit un recul de 15,7 % par rapport au premier trimestre 2019. L’entreprise a vendu 627 024 véhicules sur les trois premiers mois de l’année, contre 885 951 voitures au premier trimestre 2019. Une baisse de 29,2 %, qui représente la moyenne des différentes marques du groupe. Parmi ces dernières, seule DS présente un solde positif de 9,9 %. Peugeot se situe à -26,2 %, alors que Citroën recule de 28,6 % et que Opel/Vauxhall chute de 35 %. Le recul relativement limité du chiffre d’affaires par rapport aux volumes de ventes s’explique par un mix produit en augmentation de 5,3 %, des prix en augmentation de 0,5 %, des effets divers positifs (+3,5 %) et des ventes à partenaires légèrement en hausse (+0,1 %).

Rebondir

A la fin du mois de mars, le stock total s’élevait à 715 000 véhicules (y compris réseau indépendant et importateurs), soit une baisse de 1 000 voitures par rapport à fin mars 2019. « Le groupe se prépare pleinement à la préparation de son rebond en ayant renforcé sa liquidité et réduit massivement ses coûts dans un contexte économique chaotique » souligne Philippe de Rovira, directeur financier de PSA. La firme prévoit une baisse de 25 % du marché automobile en Europe cette année, tout comme en Amérique latine. Elle s’attend aussi à un recul de 20 % en Russie et de 10 % en Chine. Dans ce contexte encore incertain, le groupe s’est fixé un objectif de marge opérationnelle supérieur à 4,5 % pour sa division automobile sur la période 2019-2021.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos