Chronique digitale : le cloud au service des TPE et PME

Publié le par

Chronique digitale : le cloud au service des TPE et PME

Le cloud (nuage) informatique, on en parle partout et beaucoup sans toujours comprendre quels sont les enjeux qui y sont associés. Le cloud computing, ou nuage informatique, c’est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des opérations qui sont normalement traitées sur les postes de travail des utilisateurs. Le cloud permet d’utiliser des ressources matérielles déportées (serveurs, ordinateurs, etc.) pour créer des services accessibles en ligne.

Les entreprises n’ont alors plus besoin de monter elles-mêmes leurs infrastructures (réseau et serveur), ce qui requiert savoir-faire et moyens financiers importants (maintenance, sécurité, etc.), mais elles peuvent utiliser les développements créés par des fournisseurs de services. Ces fournisseurs pouvant grâce au cloud développer des offres de type « Software as a Service » (SaaS) gérables depuis une interface web et accessibles depuis n’importe quel terminal connecté à Internet (fixe ou mobile). Tout le monde ne connaît pas ou n’a pas encore compris les bénéfices potentiels de ces solutions, mais si vous considérez que :

* 50 % des start-up sont créées au domicile du fondateur.
* Les coûts générés par les solutions en cloud sont bas.
* Les compétences techniques requises pour gérer les SaaS sont très limitées.
* Le cloud permet un stockage totalement sécurisé jusque-là réservé aux structures de grandes tailles.
* Il est mobile et donc parfaitement adapté à la croissance exponentielle des outils mobiles (smartphones, tablettes, e-books, iPod).

Vous comprendrez que ce nuage informatique est la pierre angulaire de la croissance technologique des TPE/PME/PMI qui pouvaient subir lourdement les charges liées à la construction d’infrastructures web vitales. Elles seront vraisemblablement massivement utilisatrices de ces nouveaux services et elles garderont tout au long de leur croissance cette habitude du nuage. Elles gagneront donc vraisemblablement des points de compétitivité par rapport à celles qui auront tout investi sur des infrastructures et solutions captives et propriétaires.

Economies possibles : 30 %

Une étude américaine sur ce sujet met en avant un chiffre de 30 % d’économies des solutions déportées du cloud par rapport aux solutions traditionnelles. D’ailleurs les chiffres d’investissements des grandes corporations, voire des États (France) dans ce domaine, traduisent l’importance stratégique que la construction des solutions cloud représentent pour l’avenir des économies. Ils sont massifs et démontrent l’importance stratégique que cela représente pour les grandes puissances économiques du monde. Dans les métiers de la distribution et de la réparation automobile, le cloud pourrait là aussi représenter une vraie révolution. Pourquoi investir dans des systèmes propriétaires onéreux, très inertes et peu évolutifs quand le monde d’Internet et des logiciels marchent à grand pas vers une nouvelle forme de solution ? La seule vraie difficulté ? Identifier les bons partenaires, les bonnes solutions.

Si vous avez besoin de conseil, faite appel à des professionnels (Digital Dealer, par exemple). Vos clients ne devraient pas faire réparer leurs voitures chez n’importe qui. Vous aussi, choisissez bien vos partenaires.

Eric Saint-Frison, Digital Dealer

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos