Conduite autonome : Volvo Cars et Uber présentent un véhicule de série

Publié le par

Volvo Cars compte s’appuyer sur un concept de véhicule de base similaire pour le lancement de ses futures voitures autonomes au début des années 2020.

Conduite autonome : Volvo Cars et Uber présentent un véhicule de série

L’un fournit le véhicule, l’autre la technologie. Uber, leader mondial des services de VTC et le constructeur suédois dévoilent un véhicule de série développé conjointement : il s’agit du SUV Volvo XC90, capable de rouler sans conducteur – et donc de manière totalement automatisé – grâce au système de conduite autonome d’Uber. Ce premier véhicule « ouvre la voie au futur déploiement d’une flotte de VTC Uber autonome » se targue les deux sociétés dans un communiqué.

La conduite autonome est possible grâce à l’installation sur le toit et dans l’habitacle d’une série de capteurs. Ces derniers permettent au système de conduite de manœuvrer la voiture en toute sécurité dans un environnement urbain. Par ailleurs, le SUV est également équipé de systèmes de secours pour les fonctions de direction et de freinage, ainsi que d’une alimentation de secours par batterie. En cas de défaillance des systèmes primaires, les systèmes de secours sont conçus pour stopper immédiatement le véhicule.

Une technologie où l’erreur n’a pas sa place

Le véhicule de série autonome est le fruit de l’accord commercial passé en 2016 entre Volvo Cars et Uber, qui prévoit la livraison de dizaines de milliers de véhicules de base prêts pour la conduite autonome au cours des prochaines années. « D’ici le milieu de la prochaine décennie, un tiers des voitures que nous vendrons devraient être entièrement autonomes, assure Håkan Samuelsson, président et CEO de Volvo Cars. Notre accord avec Uber met en lumière notre volonté de devenir le fournisseur privilégié des plus grandes entreprises de VTC du monde ».

Pour rappel, en mars 2018, un véhicule autonome d’Uber avait mortellement percuté une cycliste de 49 ans en Arizona alors qu’elle traversait la route, de nuit, en dehors d’un passage piéton, le vélo à la main. Cette dernière a succombé à ses blessures et est décédée à l’hôpital. Un conducteur assistant se trouvait pourtant derrière le volant, mais n’est pas intervenu. À la suite de cet événement, le géant du VTC avait aussitôt suspendu sa flotte de taxis le temps de l’enquête.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos