Confinement le week-end dans le Pas-de-Calais : le coup de gueule de Jean-Paul Lempereur

Publié le par

Comme en attestent les immatriculations de février, le couvre-feu à 18 heures pose beaucoup de problèmes aux distributeurs automobiles. Le couvre-feu le week-end s’apparente à un nouveau coup d’arrêt. La réaction dans le Pas-de-Calais de Jean-Paul Lempereur permet de mesurer l’exaspération des entrepreneurs de la filière automobile.

© groupe Lempereur
© groupe Lempereur

Sur son compte Facebook et à l’occasion d’une interview pour le journal de 20 heures de TF1, Jean-Paul Lempereur, président du groupe éponyme, réagit vivement à l’instauration d’un confinement le week-end dans le seul département du Pas-de-Calais.

« Une décision est irresponsable »

« C’est un coup de massue que le gouvernement vient de porter au Pas-de-Calais et à notre groupe en particulier », déclare le dirigeant, dont les concessions sont à la fois présentes dans le Pas-de-Calais et le département du Nord.

« Pourquoi nous ? »

« Cette décision est irresponsable et va causer beaucoup plus de dégâts que de bienfaits mais ces ministres décident dans leur coin sans mesurer l’impact ni la complexité de leur décision », ajoute-t-il. « Ils n’auraient pas oser le faire en Seine-Saint-Denis ni à Paris alors que le taux d’incidence est similaire ! »

« On peut ouvrir nos concessions à Douai mais pas Arras. Cherchez l’erreur ! »

« Imaginez les tensions sociales entre les commerciaux des deux départements en ce mois le plus important de l’année avec des Portes ouvertes programmées partout en France sauf dans le Pas-de-Calais ».

Et d’ajouter : « Nos ateliers peuvent rester ouverts mais on doit fermer nos showrooms. On verra sans doute un exode massif vers Lille dans les prochains week-ends
Je le répète : il s’agit là d’une décision dénigrante et irresponsable. Que nos élus locaux se battent mais ne cautionnent pas ce genre de décision.

Anne Hidalgo a déclaré publiquement sur tous les médias que confiner les Parisiens après une semaine de travail serait inhumain... Sommes-nous des animaux dans le Pas-de-Calais ?

En 35 ans, je n’ai jamais pris de position dans la politique mais trop c’est trop ! Un vrai ras-le-bol que j’exprime au nom de mes 530 collaborateurs qui sont au bord de l’insurrection ! »

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos