Confinement le week-end : le CNPA demande une réévaluation d’urgence à Bercy

Publié le par

© groupe Lempereur
© groupe Lempereur

Le CNPA rappelle que dans les départements du Pas-de-Calais et des Alpes-Maritimes, dans lesquels un confinement a été généralisé pendant le week-end, l’instauration de cette mesure n’a pas manqué d’aggraver la baisse d’activité, déjà très significative depuis la mise en place du couvre-feu à 18 heures.

Pour rappel, dans un courrier daté du 8 mars 2021, le CNPA avait interpelé le préfet du Pas-de-Calais « sur la situation des entreprises des services de l’automobile, particulièrement fragilisées par les deux premières vagues de confinement ». En demandant « d’envisager, dès le prochain week-end, la réouverture de la vente automobile, neuve et d’occasion, dans les entreprises concernées, sur prise de rendez-vous ». Une ouverture qui pourrait être assortie d’un protocole sanitaire renforcé.

Un courrier resté sans réponses

Aucune réaction des représentants de l’État dans les départements suite à cette demande du syndicat de Meudon. « Au stade actuel, les arrêtés publiés restent intangibles, et donc sans possibilité de réouvertures par rapport au périmètre économique déjà défini de manière très restrictive, indique le CNPA. Nous avons demandé une concertation en urgence à Bercy pour que la situation puisse être réévaluée ».

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos