« Confiner l’économie peut aussi nuire à la santé », selon l’Ifrap

Publié le par

© Pixabay
© Pixabay

Dans une note, le think tank Ifrap, présidé par Agnès Verdier-Molinié, dresse une analyse sans concession de ce nouveau confinement en vigueur en France depuis le 29 octobre dernier.

Un confinement plus strict en France pour freiner l’épidémie

L’institut rappelle qu’à ce jour, la France est « le pays européen qui confine de la manière la plus stricte l’ensemble de son territoire. La France est aussi le seul pays à imposer une attestation dérogatoire de déplacement, le seul d’Europe à avoir autant limité la liberté de circuler dans l’espace (1 kilomètre pour des sorties récréatives, contre 5 kilomètres en Irlande) et dans le temps (1 heure maximum), sans distinguer en fonction de la densité de peuplement ou sur critères géographiques ».

Au niveau du travail, l’Ifrap rappelle également que « notre pays impose plus le télétravail que ses voisins. La règle n’est pas cinq jours sur cinq obligatoire mais "dès que possible" en Allemagne, Italie, Espagne ou Irlande. Pour les commerces en Allemagne, ceux de gros et de détail restent ouverts dont les concessions automobiles ».

Et d’appeler à un dialogue pour plus de libertés « pour sauver notre économie ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos